Les gras trans et le cœur

Les gras trans et le cœur
Dominique Cloutier
Santé la vie

Une étude canadienne, parue dans le British Medical Journal, suggère que les acides gras trans seraient associés à un risque accru de décès et de maladies coronariennes.

Pour simplifier, les matières grasses de l’alimentation peuvent être divisées en trois grandes catégories :

Les gras saturés qui se retrouvent dans les graisses animales (viandes, produits laitiers, œufs).

Les gras insaturés, principalement d’origine végétale. Ces lipides peuvent être sous forme de gras mono-insaturés (huile d’olive, avocats, certaines noix), polyinsaturés de type oméga-6 (huiles végétales) ou encore polyinsaturés de type oméga-3 (graines de lin, de chia). Certains poissons gras (saumon, sardine, maquereau, hareng) contiennent également des gras insaturés de type oméga-3 à longues chaînes.

Les gras trans, d’origine synthétique, sont utilisés pour améliorer la texture et la conservation de plusieurs produits industriels, en particulier ceux de la malbouffe. La plupart des gras trans sont des huiles végétales auxquelles a été ajouté de l’hydrogène pour les rendre solides. Ce procédé est très utilisé industriellement, car il rehausse la saveur des aliments et augmente leur durée de conservation.

Les produits de boulangerie préemballés (muffins, croissants) et les aliments frits renferment presque toujours des gras trans. Ce sont ces gras qui sont très nocifs pour la santé de nos artères. Les études confirment que la majorité des plats cuisinés, les biscuits et toutes les margarines issues de l’industrie agroalimentaire augmentent le risque de maladies cardiaques.

En général, l’impact des acides gras trans est loin d’être pris à la légère et la majorité des agences sanitaires des pays industrialisés interdisent leur utilisation dans les produits alimentaires. Nous savons aujourd’hui que le plus important n’est pas d’éliminer simplement un nutriment, mais de le remplacer par un autre. Ainsi, au lieu de se demander s’il faut diminuer les apports de gras saturés, il faut se demander par quoi nous pouvons les remplacer.

Les nutritionnistes préconisent d’utiliser les acides gras insaturés, qui sont source d’oméga-3 et 6, lesquels améliorent le taux de cholestérol et la santé cardiaque.

Comment et où trouver des alternatives ?

Réduire la consommation de gras saturés en optant pour des viandes et des produits laitiers faibles en gras, en choisissant des huiles végétales et des margarines molles faibles en gras saturés et en gras trans au lieu du beurre.

Remplacer un steak par un filet de saumon permet d’adopter une alimentation moins grasse et plus saine.

Choisir les huiles d’olive ou de noix de coco plutôt que des huiles qui contiennent surtout des oméga-6, comme l’huile de maïs ou de tournesol.

Consommer des aliments qui constituent de bonnes sources de gras tels les noix, les graines, les avocats et les poissons.

Cuisiner soi-même les muffins, biscuits, gâteaux et autres afin de contrôler la quantité et la qualité des gras.

Il faut toutefois faire attention, ce n’est pas parce qu’un aliment se dit sans gras trans qu’il est bon pour la santé. Même si on vous dit qu’elles sont sans gras trans, les chips restent des chips!

 

Coup de coeur

L’huile d’olive

L’huile d’olive est un « bon » gras et il est reconnu qu’un régime à base d’huile d’olive, de fruits et de légumes protège le cœur et les artères.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

  • 5 vérités sur la crème solaire

    Santé de la peau ACCÈS – La belle saison bat son plein et ne pas appliquer d’écran...

  • La réflexologie corporelle

    Chronique Santé La réflexologie est un soin qui consiste à soulager certains maux du corps en effectuant...

  • Un p’tit joint mamie?

    Dans la foulée de la légalisation du cannabis, il a très peu été question de la consommation...

  • L’organisation du Marathon récolte 6900$

    Fondation de l’Hôpital Régional de Saint-Jérôme On s’en doute, les organisateurs du Marathon du P’tit Train du...

X