Les hommes et leurs soucis de santé

Les hommes et leurs soucis de santé
Journal Accès
Santé la vie

Sante

Dominique Cloutier N.D.A – Comme nous l’avons vu avec mon article précédent, la différence entre les hommes et les femmes va bien au-delà de l’apparence physique. Et il en est de même pour leur santé. Ne possédant pas exactement les mêmes organes, nous n’avons pas tous les mêmes soucis. Contrairement aux femmes, les hommes se soucient très peu ou pas du tout au sujet de leur santé. C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles les femmes vivent en général plus longtemps que les hommes, même s’il est connu que les femmes ont une capacité de résistance plus importante, du fait de leur capacité à enfanter. Il y a quelques problèmes de santé que la plupart des hommes font face aujourd’hui, même si les hommes ont tendance à continuer à ignorer les signes et les symptômes et de ne pas aller voir un spécialiste pour un dépistage régulier, ils continueront à avoir un risque élevé de contracter certaines maladies, ou pire, d’en mourir.

Les maladies cardiaques sont une des causes les plus fréquentes de décès chez les hommes de plus de 30 ans. Selon les recherches, 30 % des hommes partout dans le monde ont des problèmes cardiaques. Fumer, boire, manger des aliments riches en cholestérol, et une vie sédentaire sont les facteurs communs qui contribuent aux maladies cardiaques.

Pour lutter contre les maladies cardiaques, l’exercice régulier est nécessaire ainsi que d’avoir une alimentation saine, riche en oméga-3, acides gras essentiels.

Un autre problème de santé courant auquel les hommes doivent faire face est le cancer du poumon. Ce cancer est considéré comme la forme la plus mortelle de cancer chez les hommes. Le principal facteur qui contribue au cancer du poumon est le tabac, mais il peut également être acquis par simple inhalation de la fumée d’une cigarette ou la fumée des véhicules. Le tabagisme passif, longtemps considéré comme un élément mineur, a été récemment remis au rang des facteurs potentiellement cancérigènes et dangereux.

Le cancer du testicule est le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les hommes de 15 à 29 ans. L’incidence de cette affection a augmenté graduellement au cours des dernières décennies. Par ailleurs, cette forme de cancer semble plus fréquente chez les hommes de race blanche par comparaison à ceux d’origine africaine.

Dans la plupart des cas, la découverte du cancer du testicule se fait par l’auto-examen des testicules, habituellement après un traumatisme ou un coup porté à la région génitale.

La cause du cancer du testicule est encore inconnue. Voici certains facteurs de risque pour cette maladie :

– Des antécédents familiaux de cancer du testicule;
– Le tabagisme;

– Une cryptorchidie (testicules non descendus).

Le cancer de la prostate est le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les hommes.

Seul le cancer du poumon est à l’origine d’un plus grand nombre de décès chez les hommes de 65 ans

Le deuxième cancer le plus fréquent chez les hommes est le cancer de la glande prostatique. Personne ne sait exactement ce qui cause le cancer de la prostate. S’il est dépisté tôt, il y a une chance énorme que le cancer puisse être traité. Pourtant, la solution préventive existe, mais elle n’est pas encore assez connue du grand public, d’autant que le sujet de la prostate reste souvent encore un peu tabou.
Causes et facteurs de risque
Les tumeurs cancéreuses naissent à partir de cellules ayant subi des mutations génétiques. La mutation peut être héréditaire, mais la plupart des altérations génétiques à l’origine du cancer se produisent après la naissance. Certains gènes ne causent pas le cancer directement, mais rendent plutôt les cellules plus vulnérables aux substances cancérogènes (provoquant le cancer) auxquelles elles sont exposées.

Les facteurs suivants augmentent, croit-on, le risque de cancer de la prostate :

– L’âge – surtout passé 65 ans;

– Les antécédents familiaux – risque deux fois plus élevé lorsque le père ou un frère a souffert de ce cancer;

– La géographie – le cancer de la prostate est plus rare en Asie et en Amérique du Sud;

– Le poids et la sédentarité – le cancer de la prostate est plus fréquent chez les hommes inactifs ayant un surplus de poids;

– L’alimentation – la consommation de graisses saturées et une alimentation pauvre en fruits et légumes peuvent accroître le risque; les tomates, les pamplemousses et le melon d’eau contiennent du lycopène, substance qui peut diminuer le risque de cancer de la prostate.

Alors que les femmes n’hésitent pas à se rendre chez le médecin à titre préventif, les hommes cherchent moins souvent que les femmes à obtenir les conseils d’un médecin.

Certains médecins affirment que cette hésitation vient de la mentalité. « C’est la mentalité de l’homme fort. Les hommes ont plus de mal à parler de choses personnelles ou émotionnelles, car de ce fait, ils se sentent moins virils, expliquent-ils. Les hommes, meilleurs que les femmes pour nier un problème, sont moins enclins à demander de l’aide et se présentent souvent beaucoup plus tard que les femmes ne le feraient, même avec des symptômes. » Le résultat peut avoir des conséquences graves sur la santé.

Coup de coeur

Les capsules de Prostathé

Utilisé traditionnellement en herboristerie occidentale pour aider à prévenir les infections récurrentes des voies urinaires et soulager les symptômes urologiques associés à l’hyperplasie bénigne de la prostate.
Adultes : Prendre 2 à 4 capsules par jour, durant 4 à 6 semaines.
Consulter un praticien de la santé si les symptômes persistent ou s’aggravent. Éviter la prise avec des médicaments d’ordonnance, y compris les anticoagulants. Ne pas utiliser en cas d’allergie aux apiacées.

Sante_2

Voir le commentaire (1)

1 commentaire

  1. Hasny

    15 mai 2018 à 12 h 30 min

    Le sport est le remède idéal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

X