L’importance des glandes, en particulier de la thyroïde

L’importance des glandes, en particulier de la thyroïde
Journal Accès
Santé la vie

Dominique Cloutier N.D.A. – Dans son précèdent article, ma consœur Christiane Lacoste mentionnait l’importance de la glande thyroïde, en particulier pour la régulation du poids et, vu son importance, c’est surtout de cette glande dont je vais vous entretenir dans cet article.

Il existe de nombreuses glandes dans le corps humain, chacune se rapportant à des fonctions différentes, telles que le métabolisme, la croissance, le système hormonal, etc. Et c’est la glande thyroïde qui dirige et régularise le métabolisme.
La thyroïde est une glande située à la partie antérieure du cou, devant la trachée, contre le larynx. Elle sécrète des hormones grâce à l’iode qu’elle se procure dans le sang, les hormones T3 et T4, lesquelles stimulent les métabolismes lipidique, glucidique et protidique, ainsi que la croissance et elle aussi a un impact sur notre humeur, notre poids et même notre vie sexuelle!

Ces hormones vont être conservées dans les vésicules thyroïdiennes et libérées dans la circulation sanguine dès que l’organisme en a besoin. Mais pour que nos organes puissent avoir un bon rythme de fonctionnement, il faut la bonne dose d’hormones thyroïdiennes.

Grâce à l’hypophyse, cette dose est gérée par le cerveau. Quand il n’y a pas assez d’hormones thyroïdiennes, l’hypophyse envoie un message à la thyroïde pour qu’elle fabrique plus d’hormones. Quand il y en a trop, l’hypophyse freine la production de la thyroïde.

Mais parfois, ce système de production se dérègle. Résultat? Quand la thyroïde est trop paresseuse, on dit qu’elle est en hypothyroïdie. Le corps fonctionne au ralenti, on réfléchit moins vite et on a du mal à mémoriser.

À l’inverse, quand la thyroïde s’emballe, c’est l’hyperthyroïdie, le corps est en hyperfonctionnement, le cœur bat plus vite, la respiration s’accélère, la digestion se fait trop rapidement, on souffre de diarrhées, on a des tremblements et des troubles de l’humeur, on devient irritable.

L’hypothyroïdie pourrait également favoriser la prise de poids de façon indirecte. Les personnes plus sensibles à la fatigue, autre symptôme d’un mauvais fonctionnement thyroïdien, auraient tendance à diminuer leur activité physique. D’autres, conscientes du fait qu’il y a quelque chose qui cloche, seraient plus anxieuses et compenseraient par des grignotages.
Les dysfonctionnements thyroïdiens sont par ailleurs communément associés au poids.

Enfin, l’hypothyroïdie est aussi plus fréquente avec l’âge; le début de la retraite souvent synonyme d’une activité ralentie, ainsi qu’après la ménopause, autre déséquilibre hormonal accusé de favoriser un surpoids. Or, ce sont justement les femmes ménopausées qui prennent le plus de poids.

L’hypothyroïdie ne nécessite pas de régime alimentaire particulier. Une alimentation équilibrée et une activité physique régulière (3-4 heures réparties sur la semaine) sont a priori suffisantes pour éviter la prise de kilos superflus.
L’hyperthyroïdie résulte d’une production anormalement élevée d’hormones par la glande thyroïde et elle est définie par la sécrétion d’une trop grande quantité d’hormones thyroïdiennes dans l’organisme.

En conclusion, pour conserver vos glandes en bonne santé, il faut avoir un mode de vie sain, tout simplement, pas de secrets en particulier : manger sainement, bouger et aussi garder un état d’esprit positif.

Coup de coeur

Directement lié au fonctionnement de la glande thyroïde et donc à la croissance, au développement et au métabolisme basal, l’iode est une des composantes de la thyroxine, une hormone systémique essentielle. Une carence en iode peut être fatale, mais se manifestera d’abord de multiples manières : goitre, obésité, manque d’énergie mentale, manque de vitalité, rides, infections et perturbations nerveuses.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

  • Les algues d’eau douce : un soutien de taille

    Christiane Lacoste, naturopathe n.d. Les algues d’eau douce sont les algues dont le cycle de vie se...

  • Les algues marines, ces méconnues

    Dominique Cloutier ND. A – C’est un vrai plaisir que de vous parler d’algues marines! Elles nous...

  • Les algues : aliments à découvrir

     Christiane Lacoste, naturopathe N.D. Suite à l’article de la semaine dernière, vous avez vu l’influence de la glande thyroïde sur le poids, l’humeur et les diverses fonctions métaboliques et l’importance d’une saine alimentation pour soutenir cette glande. Nous allons donc, cette semaine, élaborer sur les aliments qui favorisent le bien-être de la...

  • Du surpoids à la fin de l’hiver?

    Christiane Lacoste, naturopathe n.d. – Fatigue, manque de vitalité et surplus de poids… L’hiver s’est fait long...

X