Je ne suis pas mon âge! 

Je ne suis pas mon âge! 
Diane Baignée
Accès Extra

Chronique défi, bien vieillir

par Diane Baignée, collaboration spéciale
diane.baignee@gmail.com

 

S’identifier comme « vieux » n’est plus la tendance, même quand sonnent les 65 ans. Encore moins si on « pète le feu » quasiment tous les jours. « Vous ne faites pas votre âge!»… «Merci!» Mais quelle est la source de référence pour avancer un si beau compliment? Par rapport à qui? L’âge est plus que jamais une question subjective.

La représentation sociale des aînés gagnerait à changer. Une dame âgée portant ses cheveux blancs en chignon, lunettes au bout du nez est l’image encore associée à une personne aînée. Allez voir l’émoticône. À l’époque de nos grands-mères, il n’était pas dans les us et coutumes de se teindre les cheveux, de s’appliquer une crème antirides, encore moins d’aller au cours de stretching en legging.

Jadis, l’âge chronologique était le seul dénominateur pour déterminer la vieillesse. À 65 ans tapants, on était vieux, point à la ligne. Juridiquement parlant, 65ans marquent encore ce passage par décret. Chèque de pension de vieillesse oblige.

On constate que les stades du vieillissement s’échelonnent sur un plus grand nombre d’années. Il est heureux de départager les stades de la vie de l’état dans lequel nous évoluons. La maladie, par exemple, est un état, tandis que l’âge mûr correspond assez bien à un stade de vie.

L’âge, ça ne se compte pas!

Un phénomène différent tend à s’installer. Pas question de parler de son âge chronologique, même pour les hommes. Non. Les 60, 70, 80 et mieux ressentent des encoches au calendrier du temps. On anticipe le changement de décennie. Se vit ce sentiment d’un manque de corrélation entre l’âge et l’état intérieur. « Je me sens comme si j’avais 25 ans », me confie cet homme de 72, à fière allure.

La conscience du vieillissement survient quand nos activités de vie quotidienne sont affectées. La présence de cheveux gris, de lunettes de lecture, de petits bourrelets lève le drapeau qui rappelle que nous prenons la route du « bel âge ». D’ailleurs, l’industrie de la beauté et de la jeunesse a compris qu’il y avait de bonnes affaires à réaliser. Elle nous rappelle les signes du vieillissement en nous offrant une gamme de produits et d’interventions pour les contrer. Chirurgie esthétique, injections… ils encaissent des millions. Tous les individus ne vieillissent pas au même rythme ni de la même façon. De nombreuses personnes âgées sont en meilleure santé que certaines personnes plus jeunes. Tous les changements de l’âge mûr et de la vieillesse ne sont pas nécessairement néfastes. Yes! fini les SPM.

Quand s’entremêlent la chronologie, la psychologie et le social

La mixité des aspects du vieillissement vient brouiller la soupe. Par exemple, une personne qui prend sa retraite hâtivement à 55 ans, qui en a ras le bol de son travail devenu démotivant, se trouve dans une situation aussi dissonante que celle qui se voit obligée d’abandonner un travail ressourçant à 70 ans. L’âge n’est donc pas une donnée juste.

Au fait, on oublie qu’on vieillit depuis le jour un de notre vie. Ce qui importe, c’est ce qu’on ressent dans sa tête et dans son cœur. Se réaliser dans la vie à tout âge et à travers différents projets, c’est l’un des meilleurs élixirs!

Jeunes vieux ou vieux vieux

Les jeunes vieux sont encore actifs. Ils sont à vélo ou s’amusent sur un terrain de golf. Ils travaillent dans une quincaillerie. Ils font du bénévolat partout. Malgré quelques petites articulations qui coincent, plusieurs se sont épargné des problèmes plus graves associés au vieillissement. Mais est-ce qu’on est vieux avant d’être âgé? Quel concept choisirez-vous?

Comme société dite moderne et évoluée, nous n’avons pas encore été capables de pratiquer un découpage conséquent et cohérent. Cette large identité de personne âgée, s’échelonnant sur 30 à 35 ans, n’est pas du tout représentative des vérités quotidiennes de cette longue période de vie.

Être vieux, c’est une façon de penser, une attitude, et ce, peu importe l’âge au chrono. Le regard des autres peut être le frein le plus puissant. Attention de ne pas vous laisser happer. L’âge mûr et avancé, c’est l’expérience, le goût de vivre à plein et le besoin de se sentir intégré à la société comme individu à part entière.

Ne pas ressentir son âge, c’est une réalité et une vérité. Oublions donc tous les termes associés à l’âge avancé. Quel âge avez-vous? Moi, je pète le feu… et j’ai du cœur au ventre!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Accès Extra

  • Bien peu de choses pour les aînés!

    Sommet socio-économique de la MRC des Pays-d’en-Haut Suzanne St-Michel, collaboration spéciale Le premier Sommet socioéconomique de la...

  • un talent Monstre

    Émile Proulx-Cloutier Émile Proulx-Cloutier est bien connu pour son rôle de comédien à la télévision, au cinéma...

  • Big Brother is blessing you!*

    Au moment où vous lirez ces lignes, nous aurons les pieds en 2014. Deux mille quatorze! Trente...

  • Tendance

    FacebookTwitterGoogle+LinkedinPinterest

X