Du surpoids à la fin de l’hiver?

Du surpoids à la fin de l’hiver?
Journal Accès
Santé la vie

Christiane Lacoste, naturopathe n.d. – Fatigue, manque de vitalité et surplus de poids… L’hiver s’est fait long et, maintenant, on doit composer avec les résultats. La plupart d’entre nous sont affectés par le manque d’exercice et les repas plus lourds en saison froide. Conséquemment, notre organisme emmagasine plus qu’il n’utilise ses réserves. C’est toujours bien d’avoir des réserves, mais lorsqu’elles se traduisent par de plus en plus de petits bourrelets…

On veut perdre le poids en trop, car on veut être en santé et bien dans sa peau! Que faire? D’abord, examinons les causes pour appliquer les bonnes solutions, car dans cette situation, ce n’est pas le résultat qui compte, mais plutôt la façon d’y arriver.

Qu’est-ce qui se cache derrière un surplus de poids souvent difficile à perdre?
*Le système endocrinien : l’obésité dissimule régulièrement une hypoactivité de la thyroïde et des surrénales. L’hypothyroïdie est l’une des principales causes de l’obésité. Une autre cause dominante est une hypoactivité du cortex des glandes surrénales qui sont responsables de produire divers stéroïdes en rapport avec le métabolisme des glucides. La glande hypophyse peut aussi être impliquée.

*Les habitudes alimentaires : ce n’est pas un secret, les gens adorent les disaccharides (sucres complexes). Les féculents, comme les céréales, sont très populaires, mais pensez que les céréales non germées ont une valeur nutritive très faible, sont acidifiantes, difficiles à digérer et font grossir (n’engraisse-t-on pas le bétail avec des céréales pour mieux le vendre?);
*La génétique joue aussi un rôle important : chaque cellule de notre organisme est une cellule génétique. Certaines cellules sont plus faibles et d’autres plus fortes. Un affaiblissement des cellules engendre potentiellement une faiblesse glandulaire qui se répercute de génération en génération;

*La composante émotionnelle : notre état émotionnel et codépendant a un profond effet sur l’obésité. On a appris à substituer les aliments raffinés, les sucreries, le chocolat, etc., à la faiblesse émotionnelle et à la douleur. Le goût du sucré satisfait nos besoins, mais les sucres ingérés devraient être des sucres simples (ex. : fruits) et non des sucres complexes (ex. : céréales, sucres raffinés, produits laitiers) qui seront, la plupart du temps, stockés sous forme de gras en plus d’être acides et très congestionnants.

Une solution : les sucres simples
Une alimentation à base de fruits et de légumes crus procure beaucoup de nutriments, des sucres simples et des acides aminés. Les avantages? Perte de poids et nettoyage de l’organisme. La glande thyroïde et celles surrénales seront donc plus dynamiques. Rappelez-vous que ces glandes affectent le métabolisme digestif des glucides et des lipides qui déterminent vos niveaux d’énergie et votre poids.

Donnez-vous une chance de réussir sur tous les plans en adoptant un choix alimentaire différent. Il suffit de se nourrir d’aliments crus : plus de laitues, plus de crudités, plus de fruits. Allez-y à votre rythme : 50 % cru, 75 % cru, jusqu’à 100 %. Il est important de ne pas se sentir privé de la nourriture, mais plutôt de l’aborder avec plaisir.

Certaines personnes qui commencent un régime de fruits et légumes crus peuvent, au début, prendre du poids. Pas de panique! C’est indicatif d’un état acide et l’eau (90 %) des fruits et des légumes crus sera temporairement retenue pour tamponner cette acidité. Cela ne durera pas et, surtout, cela sera bénéfique!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Santé la vie

  • Les algues d’eau douce : un soutien de taille

    Christiane Lacoste, naturopathe n.d. Les algues d’eau douce sont les algues dont le cycle de vie se...

  • Les algues marines, ces méconnues

    Dominique Cloutier ND. A – C’est un vrai plaisir que de vous parler d’algues marines! Elles nous...

  • Les algues : aliments à découvrir

     Christiane Lacoste, naturopathe N.D. Suite à l’article de la semaine dernière, vous avez vu l’influence de la glande thyroïde sur le poids, l’humeur et les diverses fonctions métaboliques et l’importance d’une saine alimentation pour soutenir cette glande. Nous allons donc, cette semaine, élaborer sur les aliments qui favorisent le bien-être de la...

  • L’importance des glandes, en particulier de la thyroïde

    Dominique Cloutier N.D.A. – Dans son précèdent article, ma consœur Christiane Lacoste mentionnait l’importance de la glande...

X