La 6e édition battra son plein ce week-end!

Holly Lawrence à l’arrivée l’an passé. Photo : IRONMAN Mont-Tremblant
La 6e édition battra son plein ce week-end!
Sandra Mathieu
Sports

Lionel Sanders, gagnant de l’édition 2016. Photo : IRONMAN Mont-Tremblant

Subaru IRONMAN 70.3 Mont-Tremblant

Plus de 5000 athlètes provenant de 11 pays prendront part à la 6e édition du Subaru IRONMAN 5i50 et 70.3 Mont-Tremblant qui se déroulera les 24 et 25 juin. Tour de piste avec Dominique Piché, producteur du IRONMAN Mont-Tremblant.

« Nous avons atteint le maximum d’athlètes, ce qui représente une réussite exceptionnelle pour la région, mais aussi pour le Québec, le Canada et même l’Amérique du Nord », souligne M. Piché.

Le producteur souligne bien sûr la réalisation de taille qui a été inaugurée au début du mois à Mont-Tremblant : la première route d’entraînement IRONMAN au monde.

« Ce parcours de 90 kilomètres est balisé aux deux kilomètres, balayé chaque semaine et entretenu régulièrement pour une expérience optimale, que ce soit pour les athlètes de haut niveau, les camps d’entraînement ou monsieur madame Tout-le-Monde. »

L’événement et ce lieu d’entraînement uniques sont, selon lui, des réussites de toute une communauté et sont rendus possibles grâce à la détermination et à l’engagement de tous.

Énergie, passion et rêve au rendez-vous

Les triathloniens qui prendront part au Subaru IRONMAN 5i50 le samedi 24 juin auront la chance de profiter des installations de classe mondiale. « C’est un week-end rempli de possibilités puisqu’il permet aux sportifs de s’initier au triathlon sur une distance réduite du parcours officiel et de faire partie du rêve », explique le producteur.

Le demi-Ironman terminera ce week-end de festival avec un parcours comprenant 1,9 km de nage, 90 km de vélo et 21,1 km de course à compléter dans un délai de maximum 8,5 heures.

« Nous aurons le privilège de compter parmi nous des athlètes de réputation internationale qui ont su se démarquer plus d’une fois : Holly Lawrence, championne du monde 2016 qui avait remporté les honneurs à Mont-Tremblant en 2016, et Lionel Sanders, le champion 2016, qui est un réel phénomène sur le circuit cette année », se réjouit M. Piché.

Le saviez-vous?

Quelques positions de bénévoles normalement très demandées sont encore à combler : marquage des athlètes, kayakistes, zone de transition, etc. À qui la chance?

Rappelons que la zone exposants est une expérience en soi pour les spectateurs.

Ceux qui s’y aventurent auront entre autres la chance de découvrir des produits qu’on ne trouve pas toujours en magasin.

Guide du spectateur

http://ironmanmonttremblantmedia.com/wp-content/uploads/2015/05/D-8862_ GuideSpectateur_70.3-5i50-Sprint_2017_VERSION_WEB.pdf

https://www.transports.gouv.qc.ca/fr/salle-de-presse/nouvelles/Pages/inauguration-route-entrainement-ironman.aspx

Lionel Sanders, gagnant de l’édition 2016. PHOTO: Finisherpix

Holly Lawrence, championne du monde 2016. PHOTO: Finisherpix

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

  • Au cœur de sa saison préparatoire

    Biathlon Laurentides Depuis déjà quatre ans, Biathlon Laurentides initie les néophytes et entraîne les athlètes compétitifs à...

  • Les nordiques voient le jour

    Triathlon d’hiver Josianne Guay, ostéopathe et fondatrice de la Clinique Ostéo Sport à Saint-Sauveur, démarre l’équipe Les...

  • Des athlètes des Laurentides s’imposent au Saguenay

    Cross-country scolaire Luc Robert – Quatre coureurs du club les MC Guerriers 80, de Piedmont, ont fait...

  • Le triathlon à la carte

    Bionick Depuis cet été, un nouveau club de triathlon fait sa place dans les Laurentides. Le triathlonien...

X