À 80 ans… Robert Larivière court toujours!

Robert Larivière a recommencé la course avec des distances de 5 km pour évoluer sans blessure.
À 80 ans… Robert Larivière court toujours!
Sandra Mathieu
Sports

Spécial aînés

L’athlète Robert Larivière s’offre un cadeau singulier pour célébrer ses 80 ans : rien de moins que le demi-marathon du P’tit Train du Nord. Discussion avec un homme drôle, inspirant et infatigable!

« J’ai toujours été en forme », confie celui qui réside à Saint-Sauveur depuis cinq ans. Ce dernier ajoute avoir participé aux cinq premiers marathons de Montréal dès 1979 et qu’on peut le croiser l’hiver sur les pistes de Saint-Sauveur. « Ça court dans la famille : mon père était un cycliste des années 20 et mes enfants sont des athlètes. J’ai d’ailleurs un fils marathonien. »
Alors qu’il a troqué ses Asics pour son vélo pendant quelques années, il s’est remis à la course l’an dernier et s’est inscrit à ce marathon historique sans hésiter. « C’est merveilleux de courir sur le P’tit Train du Nord, c’est le bonheur, la détente totale. J’ai vite retrouvé ma cadence. J’y vais à mon rythme et je respecte ma petite voix intérieure. »
Alors qu’il pleut des cordes, il me raconte qu’il a fait son heure et quart de course ce matin. « Je m’entraîne tous les deux jours et je varie les distances », ajoute-t-il en précisant qu’il aime bien courir seul avec ses pensées en alternant 10 minutes de course et une minute de marche.
En février, on a pu le voir au Défi hivernal de L’Île-Bizard. Courir l’hiver, tout un défi!
On peut lire sur sa page Facebook des petits comptes rendus inspirants du style : « Ce matin premier entraînement : 23 minutes très lentement. Fier de mes premiers pas vers Boston en 2027 à 90 ans! »
Robert Larivière termine notre conversation avec deux phrases qui resteront gravées dans ma mémoire de coureuse : « C’est l’ego qui achève les coureurs » et « Avec l’endurance vient la performance ». Un homme sage qui espère tout de même terminer son demi-marathon en moins de deux heures et demie!

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

  • Au cœur de sa saison préparatoire

    Biathlon Laurentides Depuis déjà quatre ans, Biathlon Laurentides initie les néophytes et entraîne les athlètes compétitifs à...

  • Les nordiques voient le jour

    Triathlon d’hiver Josianne Guay, ostéopathe et fondatrice de la Clinique Ostéo Sport à Saint-Sauveur, démarre l’équipe Les...

  • Des athlètes des Laurentides s’imposent au Saguenay

    Cross-country scolaire Luc Robert – Quatre coureurs du club les MC Guerriers 80, de Piedmont, ont fait...

  • Le triathlon à la carte

    Bionick Depuis cet été, un nouveau club de triathlon fait sa place dans les Laurentides. Le triathlonien...

X