Alizée Brien et Cendrine Browne reçoivent des bourses

Alizée Brien a reçu sa bourse des mains de Jacinthe-Pascale Gratton, chef des communications et des relations gouvernementales. PHOTO: Courtoisie
Alizée Brien et Cendrine Browne reçoivent des bourses
Thomas Gallenne
Sports

Cendrine Browne (absente lors de la remise des bourses). PHOTO: © Groupe NH Photographes

Fondation de l’athlète d’excellence

C’est le 8 juin dernier qu’Alcoa Canada remettait 80 000 $ en bourses à 22 étudiants-athlètes émérites, parmi lesquels figuraient des athlètes bien de chez nous qui performent dans les hautes sphères, soit Alizée Brien et Cendrine Browne.

La cycliste sur route Alizée Brien (Saint-Sauveur) a reçu une bourse de 4000 $, tout comme la fondeuse Cendrine Browne (Prévost) qui – rappelons-le – a terminé 26e au 30 km skate à la Coupe du monde 2017 de Finlande.

Alizée Brien

Cycliste sur piste et sur route, Alizée Brien est née en 1993. Originaire de Saint-Sauveur, elle étudie en génie mécanique à l’École polytechnique de Montréal. Alizée est une cycliste qui excelle particulièrement au contre-la-montre et dans les parcours montagneux. Elle se concentre présentement sur l’amélioration de sa technique dans les virages et les descentes à grande vitesse. Cette année, elle compte bien remporter le Championnat canadien et se qualifier pour le Championnat du monde. Une fois ses études terminées, Alizée commencera une carrière professionnelle d’ingénieure.

Classée 13e au contre-la-montre à la première étape de la Joe Martin Stage Race 2016 et médaillée d’argent à la course sur route au Championnat québécois senior 2016, elle a reçu une bourse de 4000 $ pour Soutien à la réussite académique et sportive.

Cendrine Browne

La discipline de Cendrine est le ski de fond. Née elle aussi en 1993, elle est originaire de Prévost. Cendrine est une fondeuse autodidacte, très organisée et minutieuse. Elle travaille sur la gestion de son stress afin d’être en mesure de livrer des performances à la hauteur de ses attentes. Son objectif à court terme est de faire partie du top-30 lors de la prochaine Coupe du monde. Une fois sa carrière sportive terminée, Cendrine souhaite tout d’abord devenir enseignante en éducation physique afin de transmettre sa passion aux jeunes générations et, par la suite, elle compte bien œuvrer à titre de directrice d’école.

Elle étudie en éducation physique à l’Université Laval et au certificat en administration à la TÉLUQ.

En plus de sa performance au Championnat du monde 2017 à Lahiti, en Finlande, elle a terminé 35e au 10 km skate à la Coupe du monde 2017 d’Ulricehamn, en Suède. Elle aussi a reçu une bourse de 4000 $ pour Soutien à la réussite académique et sportive.

Cette remise d’argent s’est faite dans le cadre de la 6e édition du Programme de bourses Alcoa au sein de la Fondation de l’athlète d’excellence (FAEQ).

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X