Les Alouettes au camp Carowanis

Le 4 août dernier, quatre joueurs des Alouettes étaient de passage au camp Carowanis, dont Oumar Touré. PHOTO: Courtoisie
Les Alouettes au camp Carowanis
Valérie Maynard
Sports

Sainte-Agathe-des-Monts

Le 4 août dernier, les enfants du camp Carowanis, à Sainte-Agathe-des-Monts, ont reçu la visite de joueurs des Alouettes. Au programme, un mini camp d’entraînement avec quatre joueurs des Alouettes, dont Oumar Touré, un centre-arrière de 24 ans d’origine malienne.

« Travailler avec les jeunes, c’est ce que j’aime le plus. Je viens d’une famille de cinq enfants et mon père, qui a travaillé à l’ONU pendant plusieurs années, nous a toujours enseigné à nous impliquer dans la communauté », raconte-t-il au bout du fil.

Le camp Carowanis, c’était sa première implication à titre de joueur des Alouettes. Il y en aura d’autres, parole d’Oumar Touré! « C’est certain que je vais m’impliquer encore. On représente l’équipe, mais on reste des humains. J’étais fier de pouvoir vivre ce moment avec les jeunes du camp. » Trois autres joueurs ont vécu la journée avec lui : Daryl Townsend, Mikaël Charland, Ventral McMillan, sans oublier la mascotte des Alouettes, Touché! Ancien joueur de football professionnel et maintenant directeur général des Alouettes de Montréal, Kavis Reed était lui aussi de la partie.

Ce jour-là, les enfants de 12 à 16 ans ont reçu une clinique de football des joueurs des Alouettes. Les joueurs des Alouettes ont aussi profité de la journée pour dîner avec les campeurs. Au terme de la journée, tous les enfants ont reçu un mini ballon de football signé et un t-shirt signé.

Diabète de type 1

La particularité de ces enfants, tous âgés de 7 à 16 ans, c’est qu’ils sont atteints de diabète de type 1. Leur santé dépend donc des injections quotidiennes d’insuline qu’ils doivent s’administrer, d’une diète contrôlée et de l’activité physique. Le camp Carowanis existe depuis près de 60 ans. Chaque été, le camp accueille quelque 300 enfants âgés de 7 à 16 ans vivant avec le diabète de type 1. Tous y bénéficient d’une supervision médicale qualifiée et d’un encadrement de premier ordre.

Le camp met l’accent sur l’adoption de comportements positifs face au diabète.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X