Le Collège Laurentien en mode Fillactive

Le Collège Laurentien propose le programme Fillactive à ses élèves depuis déjà sept ans.
Le Collège Laurentien en mode Fillactive
Sandra Mathieu
Sports

Val-Morin

La jeune Océane m’accueille à l’entrée du Collège Laurentien à Val-Morin et me conduit tout sourire à la petite classe où plusieurs dizaines de jeunes filles sont installées devant Brigitte Pilon, enseignante en mathématique, et Lydia Tremblay-Desbiens, enseignante d’espagnol, toutes deux porte-étendard du programme Fillactive. Aujourd’hui, pour le dîner santé, on déguste un smoothie, on jase de l’entraînement de l’après-midi et on discute de la grande célébration du 9 mai à Montréal.

« Lorsque l’ambassadrice de Fillactive est venue présenter la fondation en début d’année, 50 des 89 filles inscrites au secondaire ont accepté de joindre le mouvement », souligne avec fierté Brigitte Pilon, qui chapeaute le programme depuis deux ans dans ce petit collège privé en pleine nature.

Dans le cadre d’une sympathique discussion informelle, Béatrice, Claudelle, Rosemarie, Lauranne et plusieurs autres me transmettent à tour de rôle leurs impressions :
« J’apprécie de m’entraîner entre filles et sans jugement. »
« J’aime l’esprit d’équipe et le fait que tout le monde s’encourage. »
« Les activités sont variées et même si je participe pour le fun, ça me donne le goût de m’améliorer. »
« Avant, je ne faisais pas de sport et ça m’incite à bouger dans une belle atmosphère. Je me sens bien! »
« C’est motivant d’essayer de nouvelles activités entre filles. »

Sans même s’en rendre compte, elles ont mis dans leurs propres mots les valeurs mises de l’avant par Fillactive : l’estime de soi, l’entraide, le plaisir et le dépassement de soi.

« L’idée, c’est de faire découvrir aux adolescentes qui n’ont pas nécessairement l’intérêt de faire partie d’une équipe sportive spécifique le plaisir de bouger entre amies et de leur donner des outils pour qu’elles trouvent ensuite leur propre motivation pour continuer de développer de saines habitudes de vie », explique Mme Pilon.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

  • Au cœur de sa saison préparatoire

    Biathlon Laurentides Depuis déjà quatre ans, Biathlon Laurentides initie les néophytes et entraîne les athlètes compétitifs à...

  • Les nordiques voient le jour

    Triathlon d’hiver Josianne Guay, ostéopathe et fondatrice de la Clinique Ostéo Sport à Saint-Sauveur, démarre l’équipe Les...

  • Des athlètes des Laurentides s’imposent au Saguenay

    Cross-country scolaire Luc Robert – Quatre coureurs du club les MC Guerriers 80, de Piedmont, ont fait...

  • Le triathlon à la carte

    Bionick Depuis cet été, un nouveau club de triathlon fait sa place dans les Laurentides. Le triathlonien...

X