Un tournant pour le plein air au Québec

Le sous-ministre adjoint au Loisir et au Sport du ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Robert Bédard, a remis aux participants des copies de l’Avis sur le plein air Au Québec, on bouge !
Un tournant pour le plein air au Québec
Sandra Mathieu
Sports

Forum plein air 2017

Une participation record de près de 300 professionnels du plein air, du sport et du loisir se sont donné rendez-vous dans le cadre du Forum plein air 2017, les 16 et 17 novembre derniers, à l’hôtel Le Chantecler à Sainte-Adèle.

Le Regroupement des URLS du Québec, en collaboration avec l’Association des camps du Québec et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, avait concocté un programme diversifié sous le thème Habitez votre espace de plein air.

De nombreux ateliers et conférences avaient pour but de faire évoluer chacun son espace plein air, d’explorer sa nature et de mieux aider à la compréhension d’un développement en harmonie avec ses occupants et permettre ainsi à tous de profiter d’un terrain de jeu immense qu’est le territoire québécois avec ses lacs et rivières, ses parcs et ses sentiers.

Ces deux journées de partage et d’échanges ont permis aux intervenants de tous les milieux d’en apprendre plus sur les meilleures pratiques ici et ailleurs et sur les actions concrètes à mettre de l’avant. Parmi les sujets traités, notons : le bénévolat, la cohabitation dans les sentiers, le plein air en ville, l’interprétation de la nature, la sécurité civile en contexte de plein air, la signalisation, les espaces famille, l’importance des sentiers récréatifs pour le développement des régions, la pérennisation des sentiers, etc.

La conférence d’ouverture Théorie du Big Bang – Les débuts du plein air au Québec, de 1899 à 1949 de Pierre Bélec, témoin important de l’évolution du plein air et auteur de l’ouvrage Le Québec en plein air : d’hier à aujourd’hui, a mis la table à une journée plutôt encourageante pour l’avenir du plein air au Québec. La région des Laurentides y était d’ailleurs présentée comme le berceau du plein air au Québec, mais aussi un leader à ses heures, que l’on pense à l’accessibilité aux sports comme l’escalade, le ski alpin, le ski de fond, et aux infrastructures comme les auberges de jeunesse et les refuges.

« Tous les milieux sont présentement en action. On est véritablement en train de créer notre culture du plein air au Québec et ça commence par les jeunes », a souligné l’éducateur physique Patrick Daigle, alors qu’il présentait le projet pilote d’initiation au plein air dans les écoles : Programme d’études en plein air (PÉPA), en compagnie de l’enseignant en plein air novateur Éric Laforest et de Mathieu Brunet, conseiller stratégique à la vice-présidence Exploitation – parcs nationaux et campings pour la SÉPAQ.

Dévoilement de l’Avis sur le plein air

Le sous-ministre adjoint au Loisir et au Sport pour le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Robert Bédard, était présent le 17 novembre comme panelliste pour présenter les résultats de l’Étude des clientèles, des lieux de pratique et des retombées économiques et sociales des activités physiques de plein air. Les pistes d’action proposées ont généré beaucoup d’enthousiasme et des discussions animées.

Rappelons que le gouvernement du Québec a présenté, au printemps dernier, sa nouvelle politique de l’activité physique, du sport et du loisir Au Québec, on bouge! qui vise une augmentation de la pratique régulière d’activités physiques, sportives et récréatives dans l’ensemble de la population du Québec. En effet, la politique vise, d’ici 2027, à augmenter d’au moins 10 % la proportion de la population qui effectue le volume minimal recommandé d’activités physiques pendant ses temps libres et à l’augmenter de 20 % chez les jeunes âgés de 6 à 17 ans.

www.education.gouv.qc.ca

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Sports

X