« Bouger ensemble, mais à distance »

Par Marie-Catherine Goudreau
« Bouger ensemble, mais à distance »

Grand défi Pierre Lavoie

Marie-Catherine Goudreau – Le Grand défi Pierre Lavoie reste actif et présent pour la population malgré la pandémie. En effet, les 9 et 10 mai derniers avait lieu la course du Grand défi Pierre Lavoie qui a rassemblé plus de 2730 jeunes provenant d’environ 300 écoles. À eux, ils ont couru un total de 33 000 km en 30 heures.

 

Du 19 au 21 juin, ce sera au tour de tous les Québécois de participer au défi « 1 000 000 de km Ensemble » qui consiste à courir, marcher ou pédaler une distance pour participer à atteindre le million de kilo-mètres en trois jours. Chaque personne peut donc faire la distance qui lui convient au rythme qu’elle le souhaite. Alors que le printemps est la grande saison pour le défi, plusieurs évènements ont dû être annulés, comme le « défi des cubes énergie », le « 1000 km » de vélo entre le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Montréal ou encore « La boucle ». Cependant, le Grand défi trouve les moyens de se réinventer et de rassembler les Québécois malgré les distances qui les séparent.

Inclusion et solidarité

Le but de ce défi est d’inclure tout le monde et de renforcer la solidarité dans la collectivité dans un contexte de pandémie, mais également d’inciter la population à adopter de saines habitudes de vie qui sont nécessaires au développement d’un bon système immunitaire. « Il faut rappeler que l’exercice est un moyen efficace de renforcer notre système immunitaire et donc de nous protéger des effets néfastes des infections virales comme celle de la COVID-19 », explique le cardiologue, Dr Martin Juneau, dans un communiqué.

« On sentait le besoin d’un défi collectif, de sentir qu’il y avait une solidarité et de se mobiliser dans un contexte où la santé et la prévention de la santé prennent tout leur sens », affirme Catherine Desforges, directrice adjointe des communications au Grand défi Pierre Lavoie.

Un engouement déjà présent

Pour ce défi, aucun fonds ne sera amassé, mais ce sera plutôt une « campagne de kilomètres » et chaque personne qui cumulera des distances fera augmenter le « thermomètre du Québec » pour enfin atteindre l’objectif du million. Déjà beaucoup de personnes ont manifesté leur intérêt pour ce défi, notamment ceux qui devaient participer aux défis qui avaient lieu ce printemps, le « 1000 km » ou encore « La boucle », mais également des entreprises, des villes et des municipalités qui se sont aussi engagées. Plusieurs groupes ont par ailleurs été formés sur l’application et se mobilisent pour joindre leur communauté et amener un maximum de personnes à participer. Sur cette application, il sera possible de voir en continu le nombre de kilomètres accumulés par tous les Québécois en temps réel. Enfin, selon Madame Desforges, devoir trouver différentes manières de faire ces défis virtuelle-ment s’est plutôt présenté comme une opportunité de se réinventer dans un nouveau contexte. « On a gardé en tête notre but, qui est de faire bouger les Québécois et ça a été une occasion d’essayer de nouveaux projets, comme celui-ci. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments