10 artistes et 10 ans de solidarité!

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
10 artistes et 10 ans de solidarité!

Souper-bénéfice de L’Échelon des Pays-d’en-Haut

L’Échelon des Pays-d’en-Haut organise un événement festif et artistique le 12 septembre dès 17h à l’Hôtel Le Chantecler, à Sainte-Adèle, pour souligner les 10 ans de Ma différence en couleurs, événement phare de la campagne de financement pour l’Échelon qui célèbre, cette année, ses 25 ans.

Sous le thème «10 ans, 10 artistes et 10 ans de solidarité», ce souper-bénéfice se déroulera sous le parrainage de Sylvie Talbot, directrice aux communications chez Hybride, et Éric Léger, L’équipe Léger courtiers immobiliers.

Au programme: apéro et souper sur la terrasse à ciel ouvert, suivis d’un encan silencieux des œuvres de 10 artistes qui appuient l’organisme et de lots généreusement offerts par les commanditaires.

Double objectif

«L’événement permettra de démythifier la santé mentale, mais aussi de mettre en lumière les œuvres d’artistes qui s’impliquent pour la cause depuis les débuts, souligne Sylvie Talbot, présidente d’honneur de l’événement. Tous les membres de l’équipe de l’Échelon ont le cœur sur la main et permettent aux personnes qui fréquentent l’organisme de socialiser et de participer à des activités très thérapeutiques pour eux et qui contribuent à leur intégration et à leur rétablissement: cours d’art, cuisine, yoga, etc.»

Les billets sont en vente au coût de 75 $. Un reçu de charité pour fins de l’impôt de 40 $ par billet sera remis. L’objectif de cette année est de 20000$.

La petite histoire

L’Échelon a été fondée en 1993 à la suite de la désinstitutionnalisation des personnes en santé mentale. Ce centre de jour est au service d’adultes ayant à vivre avec des problèmes en santé mentale sévères, récurrents ou transitoires, tels que la schizophrénie, la bipolarité, le trouble de personnalité limite, la dépression, etc.

L’organisme préconise l’approche alternative en santé mentale, qui privilégie la personne avant l’approche médicale. Ce qui redonne aux personnes le pouvoir d’agir sur leur état.

Le chemin parcouru par l’Échelon depuis 25 ans est remarquable. D’un petit local dans un sous-sol en 1993 à un centre de jour jumelé à un immeuble de 30 logements en 2016.

L’Échelon, c’est…

50-60 membres actifs qui viennent régulièrement à l’Échelon (en moyenne 27 par jour).

Une petite équipe de professionnels, sept employés, dont six intervenantes, qui ont su relever de nombreux défis en dépit d’un budget restreint et gelé depuis 2008.

Le saviez-vous?

En 2017-2018, la fréquentation du centre de jour a augmenté de 23% par rapport à l’année précédente, soit 4911 présences et 3223 interventions pour les soutenir au quotidien.

Il en coûte 4885 $/jour/pers. pour une hospitalisation standard; l’Échelon travaille en prévention pour environ 30$/jour/pers.

L’Échelon reçoit du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) 70% du budget de base requis pour un centre de jour.

Selon les données du Réseau communautaire en santé mentale, au Québec, le budget en santé mentale est moins de 6% des dépenses du MSSS, alors que selon l’OCDE, les problèmes de santé mentale représentent près du quart de l’ensemble des problèmes de santé d’une population.

Info: www.echelonpaysdenhaut.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de