18 cas positifs répertoriés chez l’Armada de Blainville-Broisbriand

Par Luc Robert
18 cas positifs répertoriés chez l’Armada de Blainville-Broisbriand

Les activités de l’Armada de Blainville-Boisbriand, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), sont suspendues indéfiniment, après l’éclosion de 18 cas positifs liés à la Covid-19.

Tous les joueurs et le personnel de l’Armada de Blainville-Boisbriand ont été testés pour dépister le coronavirus. Les joueurs et membres du personnel affectés ont été placés en isolement, pour une période de 14 jours.

Le commissaire du circuit junior majeur québécois, Gilles Courteau, a déclaré que les consignes sanitaires ont été observées à la lettre par les 18 formations de la ligue.

« Malgré un protocole sanitaire et médical rigoureux, nous savions que la COVID-19 était une maladie à un risque de contagion élevée, qui pourrait éventuellement se répandre chez certains joueurs et membres du personnel de nos équipes. Or, nous sommes excessivement confiants de l’efficacité des mesures contenues dans notre plan de contingence, qui est actuellement en marche. Nous voulons réitérer que la situation est prise en charge sérieusement au niveau de la ligue et que les équipes médicales de la LHJMQ et de l’Armada font le suivi approprié. La ligue et ses formations continuent de suivre attentivement les directives de la Santé publique».

Rappelons qu’un test positif à la COVID-19 avait été initialement enregistré au sein des joueurs de l’organisation de l’Armada de Blainville-Boisbriand. Le Phœnix de Sherbrooke, qui a affronté l’Armada à deux reprises le weekend dernier, a également mis ses activités sur pause, le temps que les autorités de Santé publique complètent leur enquête.

«Après ce premier cas, la LHJMQ a également envoyé une communication aux dirigeants de l’Armada, dans laquelle les étapes suivantes du protocole sanitaire médical ont été réitérées les joueurs et le personnel hockey ont été placés en isolement et ont été testés; les autorités de la Santé publique ont de plus été contactées par la ligue. Ils ont enquêté sur la nature des contacts entre les joueurs et le personnel. Tous les constats sont partagés avec les équipes et le circuit».

Dans un autre ordre d’idées, afin de protéger les joueurs, le d.-g. des Remparts de Québec, Patrick Roy, a suggéré de loger les joueurs de son équipe en retraite fermée dans un hôtel, afin de minimiser le risque d’autres cas possibles de contagions.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments