2 utilisateurs, 1 payeur?

Par Journal Accès

Parc Linéaire le P’tit Train du Nord

Certains usagers y voient là une injustice, d’autres se plaignent de la détérioration des conditions découlant du double usage. Plusieurs marcheurs redoutent également d’entrer en collision avec des skieurs.  

 

La corporation du P’tit Train du Nord propose des pistes de solution

Joseph Licata, directeur du Parc linéaire, croit que la solution à court terme réside avant tout dans l’éducation et la sensibilisation des marcheurs. Selon lui, la majorité respecterait les indications.

 

Questionné sur l’éventualité de faire payer les marcheurs, M. Licata répond que ceux-ci marchent depuis plusieurs années sur le Petit Train du Nord, et ce, depuis bien avant la présence du ski de fond. Il affirme que plusieurs mesures ont été prises cet automne afin de favoriser la cohésion. La corporation a augmenté le nombre de panneaux de signalisation indiquant aux marcheurs de respecter leur corridor de marche attitré. De plus, des travaux d’élagage des arbres en bordure de la piste ont été effectués, ce qui permettra de tracer plus large. 

À moyen ou long terme, M. Licata parle d’un plan sur plusieurs années, où il entend aller chercher davantage d’aide financière pour l’entretien et l’élaboration de la piste. Il souhaiterait également améliorer le site web et la page Facebook pour y diffuser davantage d’information.

 

André Genest, vice-président à la corporation, croit qu’il faudrait développer des sentiers pour tous les types d’activités, autant pour le ski de fond que pour la marche.

 

«Dans le meilleur des mondes, les skieurs et les marcheurs n’auraient pas à partager. Reste à voir combien tout cela coûterait, mais il y a plusieurs subventions à aller chercher. En attendant, il faut adapter la piste en améliorant la surlageur et en envisageant la construction d’un trottoir en bordure.»

 

La MRC des Pays-d’en-Haut sensible à la question

Pour Yvan Genest, directeur général de la MRC des Pays-d’en-Haut, le problème persiste depuis au moins 15 ans, mais s’applique différemment selon les secteurs de la piste. Il explique qu’en raison de la proximité des villages, le traçage est conséquemment beaucoup plus large dans les secteurs de Mont-Rolland, Sainte-Marguerite et Val-David.

 

Pour sa part, Charles Garnier, préfet de la MRC, se dit en faveur du principe d’utilisateur payeur et se verrait en accord avec l’instauration éventuelle d’une tarification pour tout utilisateur.

 

L’abonnement annuel applicable aux skieurs pour l’hiver 2013-2014 augmentera de 2$ par rapport à l’an dernier. Les résidents de la MRC devront débourser 72 $ pour les 18 à 59 ans et 67 $ pour les plus de 59 ans. Pour les non-résidents, ce sera respectivement 92$ et 87$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de