20 jours

Par Jean-Claude Tremblay
20 jours

Imaginez la scène. Demain c’est votre anniversaire, un jour spécial, un où vous allez atteindre le vénérable plateau des 75 ans. Le soir venu, vous sortez vos vêtements pour le lendemain, et comptez les heures qui vous séparent de prendre vos enfants et vos petits-enfants dans vos bras. Votre imagination se met à conjuguer le présent, le futur et le passé, avec lucidité et fierté. Assise calmement sur votre fauteuil, vos deux mains enveloppant délicatement une tisane fraîchement coulée, vous vous mettez tantôt à rire, et tantôt à pleurer, juste à l’idée d’avoir eu le privilège de traverser 75 feuillets en santé. Dans cet élan de gratitude, vous êtes loin de vous douter que sous peu, votre destin prendra un virage insoupçonné.

L’anticipation

Il est 13 heures, votre famille s’occupe de terminer les préparatifs du festin qui vous attendra à votre arrivée, prévue incessamment. Vos petits-enfants installent des banderoles colorées aux murs, écrivent des vœux d’amour sur des cartes fabriquées maison, et tous, aussi, sont impatients de vous retrouver pour vous célébrer. Cet anniversaire est d’autant plus spécial, car nous savons que la dernière année n’a pas été des plus faciles pour vous. Oui, la pandémie vous a grandement affecté, car être séparée d’une partie de sa famille lors de festivités, ce n’est pas la panacée pour guérir un moral atrophié – toujours malmené par le douloureux départ de votre mari, sept mois passés.

Après de longs moments d’attente, nous décidâmes de vous appeler, histoire de valider où vous étiez, et c’est à ce moment que vous nous avez appris que vous et votre voiture étiez rendus dans le fossé, « quelque part entre chez nous et chez vous », vous avez supposé. Sur la route, nous nous sommes précipités, afin de vous trouver et de vous ramener à cette fête qui n’attendait que vous et votre bonne humeur habituelle. Nous avons mis ce qui nous a paru comme une éternité à vous chercher – et même avec la Sûreté qui avait été appelée, ce n’est que tard en soirée que le téléphone a sonné, et que deux âmes charitables qui passaient par là vous avaient par hasard trouvée, vivante, et présumément en santé.    

Le chemin de la destinée 

Le matin de votre anniversaire, vous avez enfilé vos plus beaux vêtements, affiché fièrement votre magnifique sourire avant de prendre la route à l’heure prévue.

Anormalement désorientée, vous avez emprunté le mauvais chemin avant de prendre le fossé. Lorsque les ambulanciers vous ont amené à l’hôpital par précaution, les médecins ont rapidement diagnostiqué un AVC, et quelques jours plus tard, la situation a escaladé et le pire était soupçonné. Le verdict est ensuite tombé : une maladie qui s’était jusqu’ici lâchement cachée avait (finalement) décidé de se montrer – de manière insidieuse, elle s’était impunément reproduite dans plusieurs zones de votre anatomie sacrée. Vous n’alliez jamais ressortir de l’établissement de santé, et ce sont les étoiles des soins palliatifs qui allaient éclairer le ciel de vos nuitées, jusqu’à votre départ, vertement anticipé.

Vous êtes partie en 20 jours. Votre entourage est encore sous le choc. En réaction, je me pose la question : « Savoir que je partirais dans 20 jours, comment j’occuperais le temps qu’il me reste et quels seraient les premiers gestes que je pose-rais » ? On a tous une minuterie, on ne sait juste pas quand elle va sonner.

Au moment d’écrire ce qui suit, ça fait littéralement un mois jour pour jour que vous avez fait votre transition – un billet « aller simple » que la vie vous a acheté, à votre insu, à destination du fameux monde des étoiles et des pensées.  L’héritage que vous, Claudette Charbonneau Carter dit Claudelle, avez laissé est inspirant et festif ; il est empreint de valeurs familiales, de joie de vivre, de mélodies, ainsi que de mille et une précieuses amitiés.

Je tiens à vous remercier de m’avoir appris que « l’investissement dans notre bienveillance aujourd’hui, profitera pour toujours à ceux qui nous survivront demain ». Avec amour – bonne continuité. 

jctremblayinc@gmail.com

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
5 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christine Dubois
Christine Dubois
2 mois

Très beau texte très touchant merci Jean-Claude

Guy J.J.P. Lafond
Guy J.J.P. Lafond
2 mois

Très beau texte.Merci!

Mes sympathies à la famille éplorée.

Sheila and Donald Prinsky
Sheila and Donald Prinsky
2 mois

So well said. Thank you Jean claude

Lucie Laliberté
Lucie Laliberté
2 mois

Tellement touchant et empreint de respect pour ma belle Claudette. Merci de cet écrit qui parle si bien de notre amie et tristement de cet anniversaire et des circonstances qui se sont produites en si peu de temps. Peu importe le temps qui passe tu es dans mon cœur à jamais. Merci pour la douceur, le respect et l’amour de ce message Jean Claude

Stéphane Achard
Stéphane Achard
2 mois

Bravo Jean-Claude pour ce joli texte empreint de respect. Elle me manque même si on ne se voyait pas souvent. De savoir qu’elle est partie si vite me laisse pantois. Bon courage à vous tous.