4 631 506 $ pour des travaux de refonte des égoûts et de l’aqueduc municipal

Par Luc Robert
4 631 506 $ pour des travaux de refonte des égoûts et de l’aqueduc municipal
Le maire de Saint-Adolphe-d’Howard, M. Claude Charbonneau, est heureux des investissements effectués dans les infrastructures d’eau.

Saint-Adolphe-d’Howard

Un coût total de 4 631 506 $ servira au remplacement de près de 2344 mètres de conduites d’eau potable et d’eaux usées, ainsi qu’à la restauration de la route et du terrassement aux endroits où auront lieu les travaux, à Saint-Adolphe-d’Howard.

Il s’agit d’un projet impliquant les trois paliers de gouvernement, afin « d’offrir des infrastructures d’eau sécuritaires et constantes ».

Parmi ce montage figure la contribution de la municipalité, à hauteur de 926 301 $. Les gouvernements fédéral et provincial ont de leur côté allongé 3 705 204 $, à titre de financement principal conjoint.

Infrastructures d’eau

Les travaux effectués par la municipalité visent principalement la mise à niveau de son réseau de conduites d’aqueduc et d’égout sanitaire. Certaines conduites, dont l’état d’usure avancée nécessite le remplacement, ont été identifiées lors de l’élaboration d’un plan d’intervention, en 2019.

« Grâce à cette aide financière, la municipalité de Saint-Adolphe sera en mesure de moderniser son réseau de conduites. La réalisation des travaux contribuera également à rehausser la qualité de l’environnement et à améliorer la qualité de vie des citoyens. Je remercie les deux paliers de gouvernement pour cette subvention, dont nous saurons faire bon usage », a lancé tout-haut M. Claude Charbonneau, maire de Saint-Adolphe-d’Howard.

Les contributions fédérales-provinciales font partie d’un investissement massif de 637,8 millions de dollars, que les deux gouvernements ont annoncé en vue de moderniser les infrastructures d’eau dans la province.

« Un scan de la tuyauterie, il y a deux ans, a identifié les zones à réparer. Habituellement, le gouvernement remplace seulement les bouts considérés comme des zones rouges (endommagées). Là, on parle de neuf tronçons au cœur des travaux. Les conduites seront vraiment améliorées. Les appels d’offres auront lieu au début de 2021, avec les plans et devis », a-t-il poursuivi.

Développement économique

Pour sa part, Mme Agnès Grondin, députée d’Argenteuil, a évoqué que ces travaux seront bénéfiques au niveau économique.

« Cette annonce démontre bien notre volonté d’offrir des milieux de vie durables, agréables et sécuritaires pour tous les citoyens d’Argenteuil, comme ailleurs au Québec. Dans ce cas-ci, il est primordial que les Adolphins aient accès à une eau potable de qualité. Je salue la collaboration entre les partenaires concernés, qui a mené à la concrétisation du projet. Dans le contexte actuel, il s’agit également d’une bonne nouvelle pour le développement économique de la région entière ».

Services essentiels

« Pour bâtir des collectivités en santé, il faut investir dans les services essentiels. En collaboration avec nos partenaires provinciaux et municipaux, nous veillons à ce que les Québécois aient accès à des réseaux fiables et sécuritaires d’eau potable et de traitement des eaux usées. Ces travaux constituent un investissement important, qui permettra de garantir la pérennité de nos infrastructures municipales, tout en créant des emplois et en aidant les collectivités à se remettre sur pied. Je suis ravi que la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard puisse en bénéficier », a commenté de son côté M. Stéphane Lauzon, député d’Argenteuil–La-Petite-Nation.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments