49 minutes après le décompte de la nouvelle année, Bentley est né!

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
49 minutes après le décompte de la nouvelle année, Bentley est né!

Enfants

Depuis belle lurette, il est coutume d’annoncer la venue au monde du premier bébé de l’année. Pour 2014, au Centre hospitalier Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts, les heureux parents à accueillir le tout premier poupon du nouvel an sont Cathy Provost et Nicolas Charbonneau de Saint-Faustin-Lac-Carré.

 

Bentley Charbonneau, petit garçon de sept livres sept onces, est né le 1er janvier à 00h49 du matin. «Le tout s’est passé très vite», raconte la maman. «Comme la grossesse avait dépassé le terme, mon médecin avait prévu provoquer l’accouchement quelques jours plus tard. Mon conjoint et moi avions prévu sortir souper en amoureux le 31 au soir car c’était mon anniversaire, et faire garder notre fille de 18 mois. À 18h30, juste avant de quitter, j’avais des contractions intenses et nous avons décidé de rester à la maison, et de commander une pizza. Mais, déjà à 19h, les contractions étaient si rapprochées que nous avons dû partir pour l’hôpital avant même que la pizza n’arrive!», se rappelle-t-elle.

 

La maman ayant reçu une épidurale vers 23h, le travail a fait son œuvre et Bentley Charbonneau est devenu le premier bébé de 2014 à pointer le bout de son nez, et est devenu aussi, par le fait même, le petit frère d’Éma.

 

Bentley se porte bien, un peu plus d’un mois après sa naissance, mais ses premières semaines de vie ont été éprouvées par la contraction d’une bronchiolite, infection virale respiratoire touchant les petites bronches d’un nourrisson: «Il a eu cette grippe de bébé très inquiétante. Nous sommes allés consulter à l’hôpital de Sainte-Agathe, avant d’être transférés à l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme. De là, vu l’âge du bébé et les complications possibles, nous avons finalement été transférés à Sainte-Justine, où on nous a gardés une semaine. Là-bas, une petite anomalie au cœur a été découverte chez Bentley, lui causant de l’arythmie cardiaque. Depuis, il doit prendre de la médication trois fois par jour, jusqu’à ce qu’il soit en âge d’être opéré pour ce problème», explique Cathy Provost.

 

Cependant, elle assure que le petit bonhomme se porte bien et qu’il est déjà très vigoureux, en plus de faire le bonheur de sa «mini-grande-sœur»! Souhaitons alors joie et santé à la petite famille, qui fait les manchettes pour ce paquet d’amour arrivé à un moment spécial!

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de