5 conseils pour mieux fonctionner en télétravail

Par Nathalie Dansereau
5 conseils pour mieux fonctionner en télétravail

Louise Lapointe a fait ses études en relations industrielles et en communication organisationnelle. Elle n’a pas attendu la pandémie pour faire le grand saut vers le télétravail et elle nous livre quelques conseils pour rester efficace en télétravail.

Louise Lapointe, diplômée en relations industrielles et en communication organisationnelle. Photo : Courtoisie

 

Après des années sur le marché du travail en hôtellerie et en restauration dont une dizaine d’années pour les Rôtisseries St-Hubert à faire de la dotation, de la gérance et à donner des formations aux employés et aux dirigeants, Louise a choisi de démarrer son entreprise, Gestion conseil LL, en 2007.

Elle travaille de sa maison, à Sainte-Adèle dans les Laurentides dans un environnement sur mesure pour ses besoins. De son bureau, elle peut contempler les montagnes et de beaux arbres matures. Elle monte et descend les escaliers pour se faire à manger ou une brassée de lavage, entre deux périodes de travail. Elle sort tout de même pour s’entraîner à l’extérieur, prendre un bon café avec ses clients, voir des amis ou délivrer ses services-conseils en présentiel.

« Je ne suis pas toujours enfermée. Mais avec la pandémie, il y a moins de galas, moins de réseautage en personne. J’étais un peu fatiguée de cela, je l’avoue. Il y a plein d’avantages au télétravail. En hiver, le télétravail évite les frais et les risques reliés au transport. Ne pas sortir pendant les tempêtes, c’est bien. Pour le côté personnel, j’apprécie la flexibilité des horaires et je pense que les rencontres sont plus efficaces à distance », dit-elle.

À distance justement, elle arrive à faire du co-développement et du mentorat avec des entrepreneurs, elle prépare ses activités de team building et elle produit des planifications stratégiques.

Au fils des ans, elle a également développé des politiques pour une douzaine de municipalités. Louise compte poursuivre ce style de vie jusqu’à sa retraite qui approche à grands pas.

Voici ses conseils :

1 Savoir bien communiquer

Il ne faut pas laisser planer le doute quand on est en télétravail. Ça demande plus de clarté dans la communication. On doit clarifier les attentes autant sur les résultats que sur le fonctionnement. Il faut faire des suivis pour ne pas se sentir oublié. Je relis soigneusement mes écrits, aussi, avant d’envoyer un courriel pour m’assurer d’être interprétée correctement.

2 Trouver un bon équilibre entre la discipline et le décrochage

Il faut se discipliner. Ça prend beaucoup d’automotivation sans tomber dans la performance. Trop de performance, c’est comme pas assez. Y’a toujours quelque chose à faire. Il faut se dire ‘’c’est assez j’arrête’’. Je suis contente de ce que j’ai accompli, sinon ça risque de tourbillonner dans notre tête en se couchant, de penser à ce qu’on peut faire. Ça, c’est le piège : il faut faire attention de ne pas rester collée sur les dossiers et d’être capable de décrocher. Moi, j’ai un peu de misère à décrocher parfois. C’est un enjeu. Il faut prendre du temps pour soi. Aller prendre un bain ou un massage. Prendre des pauses aux 50 minutes. Se lever et marcher. Se donner la permission de fermer son cellulaire aussi…

3 Savoir bien gérer son temps

Il ne faut pas oublier de compter son temps dans un document Excel ou avec un logiciel. Ironiquement, comptabiliser ses heures, ça demande aussi du temps! Quand on estime le temps que prendra une tâche, j’ai appris par expérience qu’il ne faut pas calculer simplement la réalisation de la tâche, mais tout ce qu’il y a autour; comme la coordination, les suivis, les approbations et les échanges de courriels.

4 Tenir des réunions virtuelles efficaces

Que ce soit sur Zoom, Telus, Google Team ou Jitsi… en réunion virtuelle, j’ai de bons outils. Par exemple, j’utilise deux écrans (un pour suivre les documents et un pour voir les visages des gens). C’est très important de décoder les gens, de voir s’ils nous suivent. Je fais souvent des pauses de quelques minutes lorsque j’anime pour donner la chance à l’auditoire de se lever ou d’aller vérifier leurs courriels.

Mes conférences en ligne ne dépassent pas deux heures et demie; quitte à faire des rencontres individuelles après. J’utilise des présentations PowerPoint encore plus concises et sans phrases complètes. J’essaie toujours de coanimer à deux, un qui tient le chrono et qui suit les conversations ‘’chat’’ pendant que l’autre parle et échange avec le groupe.

Avoir un bureau ergonomique

Le télétravail implique souvent un poste de travail moins ergonomique que d’habitude surtout si l’on travaille sur un ordinateur portable ou une tablette. Ce n’est pas juste une question d’ergonomie, il faut se faire un bureau et s’isoler. Avoir un horaire fixe et le partager avec le reste de la maisonnée pour qu’il respecte notre absence, même si on est à côté. C’est important d’avoir une bonne chaise et un ballon. J’ai aussi une petite chaufferette d’appoint qui fait des miracles pour mes pieds gelés !

Partager cet article
0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments