64 personnes impliquées, 33 blessés

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
64 personnes impliquées, 33 blessés

Important carambolage sur la 15

Un important carambolage impliquant 47 véhicules s’est produit peu avant 11h ce lundi. Un premier appel a été logé au 911 à 10h53 pour signaler un accident impliquant deux véhicules, sur l’autoroute 15, à la hauteur du km 75, à Val-Morin, en direction sud. Alors que les véhicules étaient immobilisés sur les voies, 45 autres véhicules qui se dirigeaient en direction sud sont entrés en collisions. «Au moment où on se parle, une enquête sur cette série de collisions est en cours, comme c’est toujours le cas lors de collisions multiples», explique le porte-parole de la Sûreté du Québec, Gino Paré. Mais selon les premiers

éléments d’enquêtes et les premiers

témoignages, les conditions routières étaient exécrables: chaussée glacée et enneigée, bourrasques de neige, avec une visibilité quasiment nulle par moment. «Dans cet événement, il n’y a aucun

élément qui nous laisse croire que la

vitesse serait en cause», précise le sergent Paré.

Blessés graves hors de danger

Le travail des secouristes a été rendu difficile à cause de l’intrication des véhicules les uns dans les autres. Plusieurs véhicules ont nécessité l’utilisation de pinces de désincarcération pour pouvoir extraire certaines personnes de leurs véhicules. L’ampleur et la complexité du travail ont obligé les autorités à fermer l’autoroute dans les deux sens, durant plusieurs heures, ce qui a causé des congestions importantes.

 

D’après la SQ, ce carambolage a impliqué 64 personnes au total. «Je suis arrivé sur les lieux à 11h30 et il y avait encore des personnes coincées dans leur véhicule», relate Gino Paré. Au lendemain du carambolage, le bilan définitif était de 33 blessés. «11 personnes ont été transportées au centre hospitalier de Saint-Jérôme pour les cas les plus lourds et 22 autres à l’hôpital de Sainte-Agathe. On craignait pour la vie de trois personnes, crainte levée par les médecins après 16 heures lundi», ajoute le sergent Paré. Les autres personnes ont été transportées en autobus, au centre communautaire Jean-Baptiste-Rolland, à Sainte-Adèle.

 

Du jamais vu en 10 ans!

Ce fut le branle-bas de combat au garage Jean Lefebvre basé à Piedmont. Appelé en renfort, le garage a dépêché quatre remorqueuses et un camion pick-up. «Quand je suis arrivé, tout le monde était pris dans les véhicules, les pompiers, les ambulances, les policiers étaient là; c’était la panique générale. Il fallait déplacer les véhicules au PC. On était sur l’adrénaline. En 10 ans j’ai jamais vu ça!», raconte Jonathan Lefebvre. Lui et son frère Mathieu ont pris plusieurs photos saisissantes du carambolage. Jean le père et le troisième fils Michaël étaient également sur place.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de