75 kilos de speed saisis à Sainte-Adèle

Par Nathalie Deraspe

La police municipale de Sainte-Adèle et la GRC ont mené une opération conjointe qui leur a permis de saisir de quoi fabriquer des millions de pilules de speed.

Pour l’instant, plusieurs détails demeurent en suspens. On sait toutefois que l’enquête a débuté il y a plusieurs mois grâce aux indices du public. Trois suspects ont été arrêtés relativement à cette affaire. Ceux-ci pourraient être accusés de trafic de substances illicites et de possession en vue de trafic.

L’opération policière a débuté vers 11h vendredi, à quelques jours du long congé de la Fête nationale, dans une résidence privée de la rue Morin et une galerie d’art amérindien. Arrivés sur les lieux, les policiers croyaient avoir à démanteler un laboratoire clandestin. Il s’agissait en fait d’un entrepôt de produits chimiques finis.

Selon toute vraisemblance, les 75 kilos de poudre seraient en fait des métamphétamines (speed). Cette saisie équivaut à plus de trois millions de pilules sur le marché noir, soit l’équivalent de 45 M$ en valeur marchande. Plus de 30 000$ canadiens ont également été trouvés sur place.
«C’est la plus importante saisie depuis mon arrivée en poste à Saint-Jérôme en 2003», a confié le sergent Richard Nuckle, qui a tenu à rappeler que cette opération n’aurait pu avoir lieu sans la précieuse collaboration des gens de la région. «Ils sont nos yeux», a-t-il confié. L’opération a nécessité l’intervention d’une vingtaine de policiers de la GRC et de cinq policiers de la police municipale de Sainte-Adèle

D’autres saisies

Par ailleurs, la GRC a démantelé la même semaine trois serres de cannabis, dont une à Morin-Heights. Quelques 945 plants ont été saisis, en plus de 2,5 kilos de cocottes et d’une trentaine de grammes de marijuana. Cinq personnes ont été arrêtées en lien avec cette affaire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de