Caserne de pompiers de Sainte-Anne-des-Lacs

Caserne de pompiers de Sainte-Anne-des-Lacs
Valérie Maynard
Actualité

Le chantier temporairement stoppé

Initialement prévue en janvier 2015, la livraison de la nouvelle caserne de pompiers de Sainte-Anne-des-Lacs est reportée au mois de juillet. Alors que le chantier semble déserté depuis quelques jours, la mairesse Monique Monette-Laroche soutient à l’inverse qu’il est toujours en activité. « Nous sommes en attente de matériaux », a-t-elle nuancé.

 

Les matériaux en question sont des planches à déclin, utilisées pour le revêtement extérieur de la bâtisse. Une partie de ces plan­ches devait être installée à l’horizontale et l’autre, à la verticale. Or, au moment de l’installation, les matériaux ont été inversés (les planches horizontales ont été posées à la verticale et vice-versa), avec pour résultat des quantités commandées qui ne correspondent plus au plan initial. « C’est une erreur ridicule, convient la mairesse, mais qui sera entièrement assumée par l’entrepreneur. Nous avons une entente à ce niveau-là. »

Pour tenter de limiter les coûts, il a également été convenu que les planches à déclin déjà installées sur le haut de la bâtisse y demeureront et ne seront pas remplacées.

« On a reçu la confirmation de la compagnie qu’il n’y aurait pas de problème au niveau de l’étanchéité et qu’on ne risque pas d’infiltration d’eau », a clarifié la mairesse.

Le revêtement extérieur de la bâtisse sera complété dès réception des nouvelles planches à déclin dans les prochaines semaines. 

Autre problème qui demeure à régler : l’eau courante qui n’a pas encore été branchée. « Les ingénieurs et architectes ne s’entendent pas, mais ça ne devrait pas tarder », a laissé tomber la mairesse.

Restera ensuite à compléter l’aménagement du terrain, de l’entrée et des espaces de stationnement de la caserne.

Rappelons que la construction de cette caserne, dont l’enveloppe budgétaire s’élève à 1,8 million de dollars, représente pour Sainte-Anne-des-Lacs un projet d’envergure, probablement le plus grand projet d’infrastructure jamais réalisé dans la municipalité.

Subvention et inauguration officielle

Pour la construction de sa nouvelle caserne, la Municipalité a reçu une aide financière de 1 141 418 $, somme accordée en vertu du programme d’infrastructures Québec-Municipalités (PIQM). Elle devra débourser la différence, soit environ 700 000 $. « Ce montant inclut l’excédent d’environ 40 000 $ qu’on a dû payer pour les frais de chauffage pendant le chantier », précise Mme Laroche.

Étant donné la subvention reçue, l’inauguration officielle se fera en présence de représentants du gouvernement, en septembre. La mairesse espère toutefois que la caserne sera pleinement opérationnelle d’ici les prochaines semaines, au plus tard à la fin du mois de juillet. Déjà, dit-elle, les pompiers ont commencé à déménager certains de leurs équipements.

Une rencontre entre la Municipalité, les architectes et ingénieurs liés au projet, de même que le chargé de projet, est prévue dans les prochains jours.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X