À l'aube de la vingtaine… c'est quoi être homme?

Photo de Bénérice Jetté
Par Bénérice Jetté
À l'aube de la vingtaine… c'est quoi être homme?

Olivier Moreau St-Germain, jeune homme articulé aux valeurs conventionnelles, a l’âme d’un grand voyageur. Déjà, le Val-Davidois de 19 ans a fait le Chemin de Compostelle et marché les 800 km du parcours depuis Puy en Velay en France. Au moment de publier ces lignes, il sillonne la côte gaspésienne, avant de repartir le 19 juin pour une randonnée de plus de 40 jours dans les Pyrénées. Inscrit au CEGEP de St-Jérôme, il commencera cet automne ses études en cinéma.

 

Que représente pour vous la santé?

Olivier Moreau St-Germain: Ça veut dire bien manger, être en forme, faire de l’exercice, être heureux. Parce que la santé, à mon avis, va de pair avec les émotions. Quand je suis en santé émotionnellement, le reste va bien.

 

Que représente pour vous l’amour?

OMS-G: «L’amour n’est pas juste aimer, être amoureux de quelqu’un. Ce sont toutes les personnes qui sont proches, les amis, les gens qui nous tiennent à cœur. C’est pouvoir se confier. Dès qu’on se sent assez proche pour le faire, c’est de l’amour. L’amitié est une grande forme d’amour selon moi.

 

Que représente pour vous la famille?

OMS-G: Pour moi, c’est l’une des valeurs les plus importantes. Nous sommes une famille très unie. Chez nous, tout le monde est bienvenu. Les amis se sentent chez eux. Mes cousins et cousines qui habitent loin peuvent toujours venir nous visiter. Une famille en santé pour moi, en est une où même les membres plus éloignés s’y sentent à leur place.

 

Que représente pour vous le travail?

OMS-G: Il s’agit d’une nécessité avec laquelle je suis pris. Le travail me permet de ramasser mon argent pour ensuite faire ce dont j’ai envie, comme voyager. Mais il prend beaucoup trop de place dans nos vies. Il nous empêche de vivre, mais il est nécessaire pour arriver à nos fins. Même si je fais un travail qui peut me plaire pour atteindre mes objectifs, c’est le sentiment d’obligation qui est étouffant.

Que représente pour vous les loisirs?

OMS-G: Un moment de détente pour soi, où l’on peut pratiquer une activité qui nous fait du bien. Peu importe ce que c’est. C’est important de divaguer un peu. Ce sont ces moments qui permettent de persévérer dans les autres sphères de la vie.

 

Que représente pour vous la culture?

OMS-G: Selon moi une personne cultivée n’est pas quelqu’un qui en sait beaucoup sur une chose, mais qui en sait un peu sur tout. La culture c’est être polyvalent. Pouvoir discuter avec n’importe qui d’un peu de tout. Tout le monde est cultivé en fait, mais chacun à sa manière. Pour moi, tout repose sur l’ouverture d’esprit, qui permet de faire de belles rencontres et d’apprendre tout au long de notre vie.

Finalement, votre monde idéal ce serait quoi?

OMS-G: Cela revient à la question du travail. J’imagine un village qui vivrait par lui-même en reposant sur le troc. Le travail en tant que tel n’existerait pas. Chacun irait de l’avant avec ses talents et ses aptitudes, et les gens échangeraient entre eux différents services. La société telle qu’on la connaît est trop complexe. Mon idéal serait simple. Chacun serait libre de partir et de revenir sans contrainte. À pieds. Un monde où il y aurait sans doute beaucoup moins de conflit. L’homme est un conquérant, et dans mon idéal il se contenterait de ce qu’il a. Subvenir à ses besoins essentiels, en demeurant en harmonie avec la nature.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de