À propos du centre de transbordement des poubelles de Sainte-Adèle

Par Journal Accès

Lettre d’opinion
J’ai lu dans un journal local que la candidate à la mairie de Sainte-Adèle Lise Gendron s’oppose au projet de centre de transbordement des poubelles qui pourrait voir le jour à Sainte-Adèle. Je partage tout à fait son opinion. L’article nous dit que la candidate ne comprend pas pourquoi le conseil, dont elle a fait partie, n’a pas été consulté et qu’elle ne comprend pas pourquoi Sainte-Adèle n’a pas pu demander l’opinion de ses citoyens. Quelque chose m’échappe dans cette déclaration. J’ai consulté les procès-verbaux de la MRC pour l’année 2015 et voici ce que j’y ai trouvé.
À la réunion de la MRC du 16 juin, Roch Bédard représente la Ville de Sainte-Adèle à titre de maire suppléant. Aux pages 6 et 7 du procès-verbal, on présente des résolutions visant à créer un centre de transbordement à Sainte-Adèle et à imposer une réserve foncière dans le but d’acquérir les terrains situés sur le chemin Pierre-Péladeau à cet effet. On octroie un contrat au montant de 15 050 $ à la firme Solinov pour une étude de faisabilité. Adopté à l’unanimité, y compris le représentant de Sainte-Adèle.
À la réunion du 11 août, Lise Gendron représente la Ville de Sainte-Adèle. En page 2 du procès-verbal, on mentionne qu’à la période de questions, des citoyens s’interrogent au sujet de ce centre de transbordement et des dangers reliés à la circulation. Le préfet se dit conscient des arguments de la population à l’encontre de ce projet, mais fait valoir l’aspect économique de ce projet.
Réunion du 13 octobre, Lise Gendron représente la Ville de Sainte-Adèle. Aux pages 11, 12 et 13 du procès-verbal, il y a présentation d’une résolution à l’effet de transférer à la MRC tous les pouvoirs que détiennent les 10 municipalités sur la gestion des déchets. Adopté à la quasi-majorité, parce que la mairesse de Sainte-Anne-des-Lacs a voté contre. N’importe qui pouvait voter contre, mais Sainte-Adèle a voté pour. En page 13 du même procès-verbal, Mme Gendron propose d’octroyer 3000 $ à une firme pour produire un rapport d’évaluation immobilière pour établir la valeur marchande des deux terrains destinés à recevoir le centre de transbordement des déchets à Sainte-Adèle.
Toutes ces informations sont disponibles sur le site de la MRC à la rubrique procès-verbaux.
Donc, s’il y a eu manque d’information et de consultation auprès du conseil de ville de Sainte-Adèle, et je le crois, on ne peut s’en prendre qu’aux personnes qui ont représenté la Ville à la table de la MRC et qui ont pris des décisions. Tirez-en vos propres conclusions.
Doris Poirier, citoyenne de Sainte-Adèle

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de