À propos de l'article: «Résiste, prouve que tu existes»

Par Journal Accès

Le paradigme naturaliste choisi par le maire de Piedmont dénote très bien que la politique municipale est construite sur des perceptions individuelles et d’autant plus que ce projet devrait être en accord avec la population. Perception oui car comme il le dit si bien, c’est un petit centre commercial et non pas un méga centre. Belle image!! – Alain Daviault

 

*** ***

Le maire Cardin a été élu pour son militantisme environnemental. Le maire Cardin a été élu parce qu’il s’opposait a un projet insensé. Le maire Cardin a été élu pour une vision, partagée par la population. Le maire Cardin a été élu pour regler les problemes courants et futurs. Le Maire Cardin a été élu pour ne pas être acculé au mur par un autre projet aussi insensé. La sortie de M. Guimond (association des grands propriétaires terriens de Piedmont) le 3 septembre au conseil de ville, réconforte certainement ses membres pour d’autres projets similaires à ceux proposés au site des glissades d’eau. – Robert Gauvreau

 

*** ***

Bravo pour votre dernier Espace griffé, «Résiste, prouve que tu existes». Dans l’esprit de ce texte, je retrouve le travail de lumière d’une bonne journaliste. En effet vous rappelez subtilement au lecteur que je suis, les contrariétés qui nous habitent, tout comme celles du maire de Piedmont. Vous nous rappelez surtout comment et pourquoi M. Cardin s’est fait élire en 2005, ce que nous avons malheureusement tendance à oublier trop rapidement. En un sens vous agissez en gardienne de la quiétude, la sérénité et la beauté des lieux.

 

J’aime et j’adore votre façon de nous éclairer, de nous présenter votre point de vue et j’espère que vous continuerez de le faire encore pour longtemps. – Pierre Dupuis 

 

*** ***

Bonjour Josée,

Un mot pour te remercier de ton éditorial «Résiste, prouve que tu existes». C’était clair et surtout percutant. Je souhaite profondément que ton papier devienne l’étincelle qui fasse naître des débats ô combien nécessaires au cours des prochaines campagnes électorales municipales.

 

En terminant, je te dis ça avec mon chapeau de résidant des Laurentides qui est tanné de se faire prendre pour un simple «payeur de taxes» plutôt que pour un citoyen. – Mathieu Laberge

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de