À qui la couronne le 6 janvier?

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
À qui la couronne le 6 janvier?

La galette des rois

La galette des rois est un gâteau qui se partage traditionnellement le 6 janvier, le jour de l’Épiphanie. Elle marque l’arrivée à Bethléem des Rois Mages Melchior, Gaspard et Balthazar, venus de trois continents, l’Asie, l’Afrique et l’Europe, pour remettre leurs dons à l’enfant Jésus.

La saison de la galette des rois débute douze jours après Noël et se termine le jour du Mardi Gras. Comme beaucoup de fêtes chrétiennes, la date de l’Épiphanie correspond à l’origine, à une fête païenne. Autrefois, les Romains fêtaient les Saturnales, fêtes du solstice d’hiver, qui consistaient à désigner le roi ou la reine d’un jour au moyen d’une fève blanche ou noire cachée dans une galette.

 

La galette des rois, dans sa version simple, est une galette de pâte feuilletée ciselée d’entailles croisées et dorée au four, dans laquelle est dissimulée une fève. Elle est généralement fourrée à la frangipane – crème à base d’amandes douces, de beurre, d’œufs et de sucre – qui aurait été inventée par un noble Florentin, le marquis de Frangipani, au XIVe siècle. On en trouve bien sûr des plus gourmandes comme au chocolat, à la pomme, aux fruits confits… Tous les ans, les grands pâtissiers français proposent d’ailleurs des créations exclusives.

 

Jadis, la galette était partagée en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée «part du pauvre», était destinée au premier pauvre qui se présentait au logis. Dans le sud de la France, le dessert traditionnel n’est pas une galette mais une brioche aux fruits, contenant aussi une fève: le gâteau des rois. Il s’agit d’une pâte briochée aromatisée à l’essence de fleur d’oranger, en forme de couronne, avec des morceaux de fruits rouges sur le dessus et du sucre.

 

Au XVIIIe siècle, la fève était une figurine en porcelaine représentant la nativité et les personnages de la crèche. De nos jours, il existe une multitude de fèves ou de figurines… à collectionner.

La tradition familiale veut que l’on se rassemble pour découper la fameuse galette. L’enfant le plus jeune se place sous la table et désigne les invités qui reçoivent ainsi leur part de gâteau. La personne qui trouve le trésor caché, se voit couronné(e) roi ou reine du jour et choisit à son tour son élu(e) pour l’accompagner tout au long de la journée.

De jolies couronnes en carton doré sont généralement fournies avec la galette, autrement il y a le plaisir de les confectionner soi-même, en toute originalité, et puis… ça occupe les enfants!

 

Amusez-vous bien et surtout, allez-y de prudence pour ne pas vous casser une dent sur la fève ou la figurine! Vive le roi! Vive la reine!

 

Dans les Laurentides, vous trouverez une galette des rois à La Farandole de Sainte-Adèle; aux Moulins Lafayette de Saint-Sauveur, Saint-Jovite et Saint-Jérôme; aux Arts gourmands de Marie-Hélène chez Yann & Cie à Val-David. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de