Achalandage historique dans les parcs nationaux

Par Production Accès
Achalandage historique dans les parcs nationaux
(Photo : Archives)

Au-delà d’un achalandage historique et de retombées économiques importantes, une étude menée sur la fréquentation estivale des parcs nationaux de la Sépaq en 2020 met en lumière l’impact positif que les destinations de plein air ont sur le bien-être physique et psychologique de la population québécoise en temps de pandémie.

« Je suis très fière de constater à quel point les Québécois ont concrètement contribué à la santé de nos entreprises touristiques à l’été 2020, notamment grâce à des mesures comme la carte annuelle Parcs nationaux Édition Bonjour Québec. L’initiative s’est soldée par une hausse de 14 % de l’achalandage estival des parcs nationaux, ce qui a eu des répercussions favorables sur l’activité économique dans les régions. Et le taux de satisfaction des Québécois qui se sont laissés envoûter par le charme de nos territoires et par l’accueil chaleureux de ceux qui les habitent nous remplit d’espoir en cette nouvelle année », a déclaré la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx.

Une bouffée d’air frais après des mois de confinement

Les bénéfices sur la santé qui découlent du contact avec la nature et de la pratique d’activités en plein air ont été démontrés. Il a été constaté que parmi les détenteurs d’une carte Bonjour Québec :

  • La moitié (50 %) affirment avoir pratiqué plus d’activités de plein air et de sorties en nature qu’avant la pandémie.
  • 87 % estiment que leur(s) visite(s) dans les parcs nationaux ont contribué à améliorer leur santé mentale.
  • 84 % disent en avoir ressenti des bénéfices physiques.

Un coup de pouce à la relance de l’industrie

La relance de l’industrie touristique a été appuyée par la popularité de ces parcs nationaux. En effet, chaque visiteur d’un établissement génère en moyenne des dépenses des 66 $ par jour à l’extérieur de l’établissement fréquenté.

L’activité économique qui a découlé de la visite des parcs nationaux cet été a ajouté 309 millions $ au produit intérieur brut (PIB) du Québec. Elle a aussi a engendré 75,7 millions $ en retombées fiscales et parafiscales pour le gouvernement du Québec et a généré 4356 emplois directs, indirects ou induits.

Cet hiver

La saison froide a toutes les chances d’être occupée dans les parcs nationaux puisque 65 % des visiteurs estivaux disent avoir l’intention d’y retourner au moins une fois cet hiver.

La Sépaq a mis en place différentes mesures pour gérer l’achalandage dans ses destinations cet hiver et mettre en place des conditions qui favorisent le respect des consignes de la santé publique, dont :

  • L’achat obligatoire en ligne des droits d’accès quotidien aux parcs nationaux et aux billets de ski de fond.
  • La location d’équipement au moins 24 heures à l’avance par téléphone (1-800-665-6527) obligatoire. Un rendez-vous sera fixé pour la prise de possession.
  • Une limite au temps passé à l’intérieur des espaces chauffés.
  • Un rappel de l’importance de se préparer à l’avance (équipements, habillement, etc.) afin d’éviter de prolonger le temps passé à l’intérieur.
  • Un appel à la responsabilisation de chacun à l’endroit des consignes de santé publique afin de préserver l’accès aux territoires en temps de pandémie.
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments