Des citoyens ont déposé une pétition concernant Le Foresta. (Crédit photo: Courtoisie)
|

Le Foresta: Des citoyens réclament des garanties

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

Les résidents du domaine Quatre-Soleil ont déposé une pétition de 91 signatures à la réunion ordinaire du conseil municipal de Saint-Sauveur, le lundi 16 mai dernier, au sujet du futur projet immobilier Le Foresta. Celui-ci pourrait être subdivisé en 31 lots.

Le projet du promoteur Pierre Filion est présenté sur Internet comme « un développement immobilier qui doit (…) donner naissance à une nouvelle communauté, qui souscrit aux principes du développement durable. Nous réunissons des créateurs (…) écoresponsables, afin de repenser la façon dont nous concevons nos quartiers et nos milieux de vie ».

Un autre projet du même promoteur a d’ailleurs été cité comme un exemple à suivre par le directeur général Jean Beaulieu, lors de la consultation publique du 11 mai dernier.

Garanties ?

Les résidents du domaine Quatre-Soleil ont fait plusieurs demandes dans leur pétition. Entre autres, ils ont demandé au conseil « de considérer des dispositions (pour les futures constructions) visant à assurer la protection de leurs puits artésiens, leur qualité de vie, l’architecture s’harmonisant avec les résidences actuelles, ainsi que d’assurer la protection de l’environnement ».

« On parle ici d’un développement qui se situe en haut du domaine Quatre-Soleil, avec une côte d’un kilomètre de longueur. Le lotissement n’est pas encore officiel au bureau des cadastres, mais il faut préserver le secteur et considérer les pentes. En creusant éventuellement 31 possibles puits artésiens en haut, ceux qui sont déjà situés au bas deviendraient à risques d’assèchement. J’aimerais recevoir plus rapidement des renseignements. La loi prescrit un délai de réponse de 30 jours, alors que j’ai reçu des informations partielles au 40e jour suivant ma demande », a souligné le porte-parole des citoyens, M. Fabien Béland.

Le maire Gariépy a souligné que les nombreuses questions ont été prises en note. Les élus « reviendront aux citoyens avec des réponses ».

Une citoyenne de la rue Clair de lune a profité de la réunion tenue en présentiel, le 16 mai. Elle y a déposer la pétition directement à la greffière.

Dispositions

Le citoyen Alain Désilets a proposé « que chaque nouvelle résidence (soit dotée) d’un dispositif de récupération d’eau de pluie enfoui. Il pourra alimenter les toilettes et les arrosoirs à jardin des futures résidences. Qu’un compteur d’eau soit installé pour que la Ville puisse contrôler périodiquement la consommation. Et (…) que la ville reconnaisse sa responsabilité. Qu’elle s’engage à fournir un dédommagement aux résidents, advenant un assèchement des puits actuels, ou s’ils sont endommagés par des excavations et/ou dynamitages ».

D’autres citoyens ont prôné « l’interdiction de piscines creusées pour préserver les puits, et effectuer une étude sur la nappe phréatique du secteur ».

Lotissement

Le conseil municipal a adopté les seconds projets de règlement de court séjour de location, ainsi que de superficie minimum hors du périmètre urbain.

« La réflexion se poursuit, après la consultation publique. Le CCU (comité consultatif d’urbanisme) a été mandaté pour voir ce qui peut être inclus à partir des suggestions du 11 mai. On a écouté la population, dont la possibilité de zone tampon. On verra ce qui arrivera », a commenté le maire Jacques Gariépy.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.