AU REVOIR RÉJEAN PAQUIN

Par Dyane Bouthillette

Décédé le 27 novembre à l’âge de 66 ans, Réjean Paquin laisse dans le deuil toute la communauté de Val-David. Conseiller municipal de 1995 à 2003, il était très impliqué au sein de sa communauté. Apprécié de tous, cet homme de cœur affirmait sa présence par sa générosité et sa sensibilité aux autres.

«Réjean aidait beaucoup de monde dans la vie et on pouvait le voir même au bureau. Il y avait toujours des gens qui venaient le voir. Pas seulement pour l’immobilier, mais aussi pour des renseignements, pour avoir de l’aide personnelle et même psychologique», répond spontanément sa collègue Audrey Anne Parent lorsqu’on lui demande de nous parler de lui.

Ses amis et connaissances, n’hésitant jamais à aller frapper à sa porte, savaient qu’ils pouvaient compter sur lui.  «C’est quelqu’un qui avait un grand cœur. Il trouvait toujours le bon côté des choses et des gens, retient entre autres, sa grande amie Josée Leboeuf. Il était très sociable».

Sa communauté dans le cœur

Natif de Val-David, M. Paquin était agent immobilier de profession depuis environ une trentaine d’années. Amoureux de son village, il n’hésitait jamais à s’impliquer notamment dans le domaine municipal.  Ayant fait également partie du comité de toponymie, il était actif dans la Société d’histoire et du patrimoine de Val-David. Ce qui lui a permis de devenir l’une des références sur l’histoire du développement immobilier du village qui célébrera son centenaire en 2021.

Au début des années 70, alors qu’il était président du conseil d’administration de l’organisme des loisirs du Lac Paquin, il fût l’un des créateurs du parc municipal du Lac Paquin.

Également amoureux des arts, il contribuait généreusement aux activités culturelles. «Je salue les années que M. Paquin a consacrées à notre communauté et à notre milieu municipal. Son implication dans le village, notamment sur le plan de l’histoire et du patrimoine, fut remarquable», a exprimé la mairesse, Kathy Poulin via un communiqué.

Chaque objet avait une âme…

Passionné par les antiquités, il collectionnait et affectionnait particulièrement les objets rattachés à une histoire qu’il connaissait très souvent. Voulant préserver l’âme historique de chaque chose, il leur trouvait une utilité, soit en le conservant précieusement ou en le vendant à des personnes partageant le même souci que lui d’en prendre soin. «C’est comme si pour lui tout avait du bon. Jeter quelque chose pour lui c’était difficile», raconte Mme Leboeuf.

Malgré qu’il lui arrivait parfois de vouloir vendre tous ses objets, il y revenait toujours. « J’en achète plus. Je vends tout », disait-il pour finir par en racheter d’autres.

C’est le 9 décembre que sa famille et ses amis lui ont rendu un dernier hommage lors de ses funérailles qui se sont déroulées à l’église de Val-David.

« C’est une grosse perte pour Val-David, pour tout le monde », affirme Audrey Anne Parent pour qui Réjean Paquin fut un ami et un mentor.

4 commentaires

  1. Toutes mes sympathies a la famille et ses collègues de travail. J’étais secrétaire pour Groupe Sutton Laurentides a l’époque et j’ai souvent eu l’occasion de rencontrer Réjean… Belle personne, aimé de tous… Repose en Paix Réjean

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *