|

Bruit, chahutage et manifestations sont à prévoir

Par Valérie Maynard

Vue des travaux de déboisement dans le secteur de la montée des Artisans, où l’emprise fait au minimum 38 mètres. PHOTO: Courtoisie

Travaux de déboisement à Saint-Adolphe-d’Howard

Les travaux de déboisement opérés par Hydro-Québec à Saint-Adolphe-d’Howard sont venus raviver les ardeurs des citoyens. Dimanche matin, plus d’une centaine de personnes ont répondu à l’appel du comité aviseur. Et s’il faut en croire le plan d’action déposé, beaucoup de bruit est à prévoir au cours des prochaines semaines.

Plusieurs actions auxquelles les citoyens sont invités à participer ont été proposées dans le but express de maintenir une pression sur les élus, de faire du bruit et de déranger. Au menu, du chahutage sur les chantiers et des manifestations devant les bureaux des élus : le député d’Argenteuil, Yves St-Denis, ce jeudi 30 novembre, le député de Bertrand, Claude Cousineau, dans la semaine du 4 décembre, et le ministre Pierre Moreau, à Montréal, la semaine suivante. Des appels téléphoniques au bureau du ministre Moreau et l’utilisation des réseaux sociaux figurent aussi au programme.
Selon Sarah Perreault, membre du comité aviseur, rien dans cette ligne électrique ne respecte la Charte des paysages des Laurentides, ou le schéma d’aménagement de la MRC des Pays-d’en-Haut. « Cette ligne est mal localisée. C’est pourquoi nous souhaitons l’enfouissement partiel sur 10 km. Il faut cesser de voir ça comme une dépense superflue. C’est un investissement dans la région pour préserver la ressource paysagère. »
Les gens de Saint-Adolphe en ont aussi contre la position favorable du premier ministre Philippe Couillard de considérer l’enfouissement en Estrie. « C’est une très bonne nouvelle pour l’Estrie, mais une douche froide pour les Laurentides! En effet, qu’en est-il de la population et des élus de St-Adolphe et de la MRC des Pays-d’en-Haut qui réclament haut et fort l’enfouissement partiel sur une dizaine de kilomètres? Y a-t-il deux catégories de paysages et de citoyens? »
Pour l’heure, trois chantiers sont en branle à Saint-Adolphe : sur la montée des Artisans, sur le chemin Massie et dans le secteur du lac Beauchamp. D’autres travaux sont à prévoir.

Appui du conseil des maires

En appui au comité aviseur et à la Municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard, le nouveau conseil des maires de la MRC des Pays-d’en-Haut a demandé, le 22 novembre, par résolution unanime, au premier ministre du Québec, Philippe Couillard, de suspendre immédiatement les travaux de déboisement sur le territoire de Saint-Adolphe-d’Howard et de convoquer une rencontre au sommet entre les élus responsables ou touchés par cette ligne et son prolongement éventuel, les représentants d’Hydro-Québec et ceux des citoyens concernés, afin de décider de procéder à l’enfouissement de la nouvelle ligne Grand-Brûlé – Dérivation Saint-Sauveur sur une distance d’environ dix kilomètres, essentiellement dans l’emprise de chemins publics. Une copie de la résolution a été transmise à Philippe Couillard, aux ministres Pierre Moreau et Christine St-Pierre, aux députés Claude Cousineau et Yves St-Denis, à Sophie Lamoureux, porte-parole d’Hydro-Québec, aux huit MRC de la région des Laurentides, à la Table des préfets des Laurentides, ainsi qu’aux dix municipalités constituantes de la MRC des Pays-d’en-Haut.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.