|

Ça déborde…

Par jean-marc

Cours d’eau de la région

Suite à la fonte des glaces du mois de mars, le niveau de plusieurs rivières des Laurentides donne la frousse aux résidents et municipalités du secteur.

Toutefois, afin de prévenir le coup, le service d’incendie de Sainte-Adèle dirigé par Yves Dupras, a depuis quelques années installé des instruments pour mesurer la montée de l’eau à trois points de repère importants dans la rivière du Nord. Selon, le directeur du service d’incendie, l’installation de ces instruments situés au pont David sur le chemin du Golf, au pont Valiquette sur la rue Notre-Dame ainsi qu’au pont Alpine sur le chemin Pierre-Péladeau, permet de suivre précisément l’état de cette rivière en peu de temps.

Des habitués du débordement
Étant de plus en plus habitués au débordement printanier de la rivière du Nord, M. Dupras et son équipe se préparent dès l’arrivée du mois de mars afin d’être en mesure de réagir rapidement en cas d’inondation rapide. Le service d’incendie de Sainte-Adèle surveille la montée de l’eau de cette rivière depuis le mois dernier. Néanmoins, Yves Dupras affirme que la hauteur de l’eau de la rivière du Nord fait preuve d’une immense croissance depuis le 30 mars. En seulement quelques jours, le niveau de cette rivière a augmenté de 90 centimètres et serait au seuil de l’inondation. C’est au cours de la nuit du 3 avril où la rivière a monté de 41 centimètres que les dommages les plus importants ont été enregistrés. En raison d’une telle augmentation, le service de police en collaboration avec le service d’incendie surveille de très près la rivière du Nord afin d’éviter le pire.

Le secteur de la rue François-Meilleur

Une section de la rue François-Meilleur n’a pas de chance avec les débordements de la rivière du Nord. Depuis les cinq dernières années, dix maisons isolées sur cette rue n’échappent jamais aux inondations printanières. Afin de se préparer aux éventuels excédents de la rivière du Nord, les propriétés citées sont munies d’un excellent système de drainage et d’une pompe à eau. De plus, la majorité des résidents de ce segment de la rue François-Meilleur ont à leur disposition une embarcation appropriée comme une chaloupe ou un canot pour évacuer leur demeure en cas de dégâts d’eau. Par contre, selon, Yves Dupras, ces maisons n’ont jamais été vraiment inondées à l’intérieur, mais les gens y demeurant doivent parfois abandonner leurs résidences le temps du retour à la normale par simple prévention. Le directeur du service d’incendie avoue être agréablement surpris par l’autonomie et la prévention qu’ont développées les habitants de cette rue afin de faire face aux débordements de la rivière du Nord.

Et si ça arrivait?

En cas de débordement de la rivière du Nord, le service d’incendie de Sainte-Adèle évacuerait les victimes au Centre Communautaire afin de leur offrir un toit le temps de l’inondation. Toutefois, ce serait les services de la Croix Rouge et du Ministère et de la sécurité publique qui prendraient en charge les réfugiés. Pour sa part, la municipalité de Sainte-Adèle devra s’occuper des possibles dégâts afin de donner la même qualité de vie aux résidents de cette ville.

Du côté de Saint-Jérôme

Louis Parent, directeur des communications de la ville de Saint-Jérôme, affirme que la rivière du Nord est en observation depuis plus d’une semaine. Jusqu’à aujourd’hui, les travaux publics n’auraient eu qu’à intervenir sur deux propriétés en bordure de cette rivière. Une légère inondation aurait demandé quelques sacs de sable afin d’empêcher l’eau de pénétrer dans les maisons. Les quelques zones vulnérables aux débordements de la rivière du Nord seraient hors de danger pour les résidents. Toutefois, au cours de la semaine dernière, dix propriétés ont été incommodées par un excès d’eau soudain de la petite rivière Saint-Antoine. À son tour, Monsieur Parent avoue être étonné de l’autonomie des résidents demeurant aux abords des cours d’eau. Les crueshabituelles de la rivière du Nord font souvent plus de peur que de mal.

Les choses se corsent à Mirabel

Les basses terres complètement inondées à la hauteur de Mirabel, en bordure de l’autoroute 15 ont suscité beaucoup de questionnements chez les automobilistes de la région. Selon, Denis Maurice, directeur du Service d’incendie de Mirabel, ces impressionnantes inondations n’auraient causé aucune évacuation ou fermeture de rue. «Les dégâts sont plutôt dans le secteur de St-Canut en proximité de la rivière du Nord» soulève M. Maurice. Cette section a été malencontreusement incommodée par un important débordement de la rivière du Nord. Environ trente maisons ont été touchées et douze d’entre elles ont dû être évacuées samedi dernier. Les résidents sinistrés ont eu la possibilité de réintégrer leur foyer au cours de la journée de mercredi passé. Tous les individus ayant été touchés par ces circonstances bénéficieront d’une aide financière de la sécurité civile. De plus, plusieurs rues, dont Fontaine, Dumont, Vanier ainsi que les extrémités des rues Lepage et Leblanc, ont été fermées à cause de l’abondance d’eau les recouvrant. Cependant, Monsieur Bernard Poulin, directeur des communications de la ville de Mirabel, admet que tout est redevenu dans l’ordre et que les rues sont de nouveau ouvertes à la circulation.

Pas que la rivière du Nord

Le niveau de la rivière à Simon démontre à son tour d’éventuelles possibilités de débordement à certains endroits, notamment près de la rue Constantineau et de la Rivière à Simon. De plus, malgré le fait que cette rivière n’ait jamais débordé sur le site du Polar Bear Club de Piedmont, les employés avouent que le son et la force du courant de la rivière sont spectaculaires. comme pour la rivière du Nord, la rivière à Simon a atteint un niveau d’eau incroyable lors de la fin de semaine dernière. La montée s’est élevée par moment à près de 3 pieds au-dessus de la normale. Pour les amateurs de relaxation et de l’environnement, c’est le temps de l’année idéal pour être témoin des merveilles de Dame Nature.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.