pub de recyclage
|

Cabanes à sucre

Par Éric-Olivier Dallard

C’EST L’TEMPS D’UNE CANNE!

La Semaine de relâche… on en a donc rêvé!

Virée en famille au restaurant, au salon de quilles, activités sportives et repos bien mérité… Oui, c’est la bonne semaine pour se (re)lâcher… et aussi se sucrer le bec!

Oui, la canne de sirop d’érable a franchi le seuil des 10$, ouan, pis? Le temps des sucres arrive, la baisse des températures fait monter l’eau dans les troncs. Le pèlerinage à la cabane correspond à la période où, les pieds dans la sloche, on commence à détacher deux boutons du manteau et desserrer le foulard. Quand le soleil parvient enfin à darder ses premiers rayons chauds alors qu’on se promène dans l’érablière après une sucrée de bec: saucisses, jambon, oreilles de crisse, crêpes, qu’on dirait en avoir mangé pour deux jours. Dans les branches dénudées, les geais bleus s’envoient le message que le printemps n’est plus très loin, alors que le puissant cheval qui tire notre traîneau boucane encore par les naseaux. Les fèves au lard nous tiennent chaud au corps alors qu’on se dit que la prochaine bordée de neige sera la dernière. Dans la cabane, ça tape du pied au son de l’accordéon et du violon et, qu’à grandes tablées de mon onc’, de grand-maman et de petits-neveux, ça parle fort et ça partage dans le même grand plat. Toute cette chaleur s’en va dehors et fait fondre la neige, c’est ainsi qu’on achève la froide saison, que l’hiver fait relâche. Et, parlant de relâche, on est dans la bonne semaine, profitez-en! (Y. Guézou)

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.