|

Café Viva

Par yves-guezou


L’énergie de la vie

Ouvert au public depuis le début de l’été, le Café Viva, concept urbain-lounge, célébrait son ouverture officielle ce 9 septembre. Elle s’y concentre depuis l’ouverture, elle rayonnait ce mardi soir, l’énergie Viva.

Difficile de trouver une place à se garer sur la petite rue Maurice-Aveline, tant cette soirée était attendue. Véronique Gobin et Gilles Sauvé avaient hâte d’officialiser l’ouverture de leur espace; leurs invités avaient hâte de les féliciter pour ce magnifique endroit qu’ils leur offraient. Les convives adoptent la terrasse, le lounge, la salle de restaurant ou le bar, passent de l’un à l’autre afin de profiter de l’ambiance. Quelques têtes connues évoluent dans ce mouvement vivant, Robert Charlebois, Stéphane Rousseau et son acolyte sur scène Franck Dubosc, Jacques Orhon célèbre sommelier. L’idée du Café Viva a éclot lors d’un moment magique que nous offre parfois la vie, alors que Véronique faisait découvrir à Gilles le plaisir d’un chocolat chaud dans un café de Venise. De ce moment, de cette atmosphère enchantée et unique, ils ont voulu rendre et offrir à Ste-Adèle un endroit où la magie prendrait à nouveau forme. Puisant dans leur expérience de vie, Gilles l’architecte s’est occupé de la coquille extérieure du café alors que Véronique passionnée de design et professionnelle de la mode, envisageait et décorait l’intérieur: «Même si parfois Gilles venait mettre son nez à l’intérieur et que je devais le repousser», sourit-elle, lors du petit discours de bienvenue. Durant quelques minutes, Véronique nous conte l’aventure Viva et tient à remercier vivement ceux qui y ont embarqué et aidé à la faire s’épanouir: Paul Malette, fort de son expérience en gestion de projet, ses concepts originaux comme le cellier mural et la superbe table de dégustation ainsi que tout son dévouement professionnel aux néophytes qu’étaient Véronique et Gilles dans le milieu de la restauration. Les chefs Franck Le-Cunff et Jean-Marc Jorand, le premier ayant contribué à mettre le navire à flots, le second veillant aujourd’hui aux destinées de la cuisine. Hélène Normand, en charge des vins et de leur complémentarité aux délices du chef. Sans oublier l’équipe en salle et en cuisine qui veille aux moindres plaisirs des invités. À l’issue des quelques mots de Véronique et de Gilles, qui fêtaient ce soir là leur premier anniversaire de mariage, Stéphane Rousseau, prenait le micro afin d’expliquer comment, en voisin puis en ami, il avait accepté de parrainer (et sa conjointe Maud de marrainer) le Café Viva, avec l’humour qu’on lui connaît. Le Café Viva s’ouvre maintenant aux évènements dont Véronique et Gilles ont la vision depuis le départ du projet: 5 à 7 thématiques, expositions de photos ou de peintures des artistes de la région ou renommés, spectacles visuels ou sonores, dégustations spéciales. Restaurant conceptuel, espace lounge, centre de diffusion culturel, Viva réussit à regrouper toutes ces énergies sous un même toit et elles y sont palpables.

Café Viva

15, rue Maurice Aveline, Sainte-Adèle

450-745-1600

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.