Claude Descoteaux: L’homme, le maire

Claude Descoteaux: L’homme, le maire
Actualité

Sainte-Adèle

Quelques jours avant son assermentation, le nouveau maire de Sainte-Adèle Claude Descôteaux a accepté de répondre à nos questions.

Accès présente les grandes lignes de cette rencontre avec un homme sur le point de sauter dans l’arène politique adéloise et dont le discours se veut lucide et réaliste.

Claude Descoteaux ne se leurre pas sur ce qui l’attend à l’Hôtel de Ville au jour 1 de son mandat. Il est conscient des enjeux, des lobbys et des pressions qui s’exerceront sur lui ainsi que sur le nouveau conseil municipal. Le défi est de taille, sa détermination à le relever semble à la mesure des enjeux. Le restaurateur bien connu des Adélois dit pouvoir compter sur l’appui de sa famille et de ses proches qui l’ont encouragé à se lancer dans la course à la mairie. Visiblement stimulé par une tache qui en rebuterait plus d’un, le maire de Sainte-Adèle est persuadé qu’il pourra redonner son sens au mot transparence, comme en témoignage sont approche des médias:«Nous ne devons pas avoir peur de faire face à la critique et aux questions des journalistes. La population est informée par ses hebdos; il n’est pas question de refuser de répondre aux questions embarrassantes, ou encore de refuser simplement parce que l’on n’aime pas la façon dont sort l’information.»

Des questions, nous en avions justement quelques-unes en réserve.
À la lumière des résultats du vote, comment interprétez-vous le

message des citoyens adélois?
«Nous avons eu un mandat clair avec 47% des suffrages. Les citoyens souhaitent du changement, ils veulent retrouver leur fierté d’être adélois et adéloises. Je crois que les deux principaux thèmes de notre campagne, soit la transparence et la capacité de payer des individus et des entreprises, rejoignent les préoccupations des citoyens adélois.»

Le conseil municipal en sera

un mixte. Comment envisagez-vous le travail dans ce contexte?
«Je suis un rassembleur. Si les gens sont comme moi de bonne foi, il n’y a aucune raison que l’on ne puisse pas bien travailler ensemble. Nous avons tous intérêts à ce que la ville progresse et retrouve l’harmonie. Exception faite des candidats associés à l’équipe de Marlène Houle, nous sommes tous préoccupés par la capacité de payer des citoyens de Sainte-Adèle. Il faut oublier les querelles et travailler conjointement dans le respect des opinions de chacun.»

Qu’elle sera votre première

action en tant que maire

de Sainte-Adèle?
«Notre première action consistera à réviser tous les postes budgétaires et ensuite établir des priorités et trouver des moyens de soulager la population et plus particulièrement certains groupes plus vulnérables aux hausses de taxes, notamment les personnes âgées, dont les revenus fixes ne peuvent s’adapter aux hausses de coûts soudaines et substantielles. Mais je suis réaliste, les enjeux majeurs ne seront pas tous réglés en seulement dix-huit mois. Nous l’avons dit dans notre campagne: nous avons des objectifs pour les dix-huit prochains mois, et d’autres pour la suite. Nous aurons besoin de la collaboration des élus déjà en place, de la fonction publique et des gouvernements provincial et fédéral afin de profiter des différents programmes de subventions disponibles.»

Craignez-vous d’avoir des

surprises en prenant con­nais­sance de certains dossiers?
«Oui, je crains d’avoir des surprises. Comme l’ont soulevé plusieurs, dont le journal Accès, il y avait des “agendas cachés” à l’Hôtel de Ville et un manque évident de transparence. Il va y avoir des mauvaises surprises, c’est évident.»

Comment arriverez-vous
à concilier vos fonctions

de restaurateur et de maire?

J’ai développé une structure au sein de mes entreprises qui me permet de me libérer. J’ai des associés qui sont aussi des mem­bres de ma famille et certains de mes employés sont avec moi depuis 10 ans. Je n’ai donc aucun doute quant à ma capacité à cumuler les deux fonctions.»

L’élection de Claude Descôteaux soulève beaucoup d’espoir à Sainte-Adèle. Le nouveau conseil mixte où siègent encore deux conseillers qui ont appuyé la candidate Houle qui vient d’essuyer une cuisante défaite devra s’adapter à ce métissage politique. Plusieurs soutiennent que le nouveau maire devra prendre des décisions déchirantes concernant certains administrateurs.

Les observateurs restent persuadés que nous assisterons encore à quelques revirements de situations. Tous s’entendent pour dire que la venue d’une nouvelle administration à l’Hôtel de Ville de Sainte-Adèle s’imposait et sont impatients de connaitre la suite.

L’assermentation des nouveaux élus se fera ce vendredi 29 février, à l’Hôtel de Ville de Sainte-Adèle.
> suite page 12

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X