(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Depuis la fermeture du pont Newaygo, le Corridor aérobique à Wentworth-Nord est source de conflit entre la Municipalité, la MRC et les résidents du coin.
|

Conflit sur le Corridor aérobique : Des citoyens préparent une injonction

Par Simon Cordeau

Insatisfaits de la réponse à leur mise en demeure, des citoyens de Wentworth-Nord préparent une injonction contre la MRC des Pays-d’en-Haut, le ministère des Transports (MTQ) et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), pour rouvrir le Corridor aérobique.

« On n’a pas eu de réponse du MTQ, ni du MAMH. Les avocats de la MRC nous ont répondu, mais une réponse très laconique. Rien du tout qui puisse nous laisser penser qu’il y aurait action », explique Hélène Perrier, qui est codemanderesse de la mise en demeure.

Le 11 octobre, le conseil des maires de la MRC a fermé le Corridor aérobique sur le territoire de Wentworth-Nord pour l’hiver. Des résidents qui doivent l’emprunter pour se rendre à leur domicile étaient inquiets d’être enclavés cet hiver. Le 17 octobre, ils ont mis en demeure la MRC, ainsi que le MTQ, qui est propriétaire du chemin, et le MAMH, qui gère le bail entre la MRC et le MTQ.

Droit de déneiger?

Au moment de notre entrevue, Mme Perrier amasse encore les codemandeurs de l’injonction. « Je crois qu’on sera environ 23 résidents sur 46. Il y a probablement cinq autres résidents qui nous envoient des sommes d’argent sans participer. On est tous impliqués dans la résolution [adoptée par la MRC], qui nous empêcherait de déneiger. »

L’hiver, ce sont les résidents qui engagent un déneigeur pour la rue du Chemin de Fer, sur laquelle passe le Corridor aérobique, et leurs entrées personnelles, explique Mme Perrier. Mais à cause de la fermeture, ils craignent que la MRC le mette en demeure et qu’il refuse de déneiger.

Questionné au téléphone, le préfet de la MRC, André Genest, ne voyait pas d’enjeu autour du déneigement. « La MRC n’a pas nécessairement d’objection à ça. Ça s’est toujours fait dans le passé. Je pense que les gens doivent arrêter d’avoir peur. »

La Municipalité de Wentworth-Nord a accepté de payer le déneigeur pour la portion de la rue utilisée par les résidents depuis que le pont Newaygo est fermé.

Question d’assurances

Lors de la décision de fermer le Corridor, M. Genest indiquait que les résidents devaient obtenir une permission du MTQ pour circuler jusqu’à leur domicile. Sans quoi, ils pourraient ne pas être assurés en cas d’accident. Mais selon Mme Perrier, il n’en est rien. « La rue du Chemin de Fer appartient au MTQ. C’est exactement la même chose que si vous circulez sur la route 117, ou l’autoroute, ou toutes les routes provinciales », soutient-elle.

Négociations

« Il y a tellement de désinformation dans tout ce dossier que c’est à en perdre son latin. […] Il y a encore beaucoup de flou. On ne comprend pas tout », déplore Mme Perrier. Devant l’absence de réponses claires de la MRC, du MTQ ou du MAMH, les résidents n’ont d’autre choix que de judiciariser la question, affirme-t-elle.

De son côté, le préfet de la MRC ne semblait pas inquiété par ces démarches. « On a eu une bonne rencontre avec les deux Ministères en question. Et on a de très bonnes négociations avec la Municipalité de Wentworth-Nord pour faire avancer le dossier », déclare M. Genest. La mairesse de Wentworth-Nord, Danielle Desjardins, nous a confirmé que des négociations étaient bel et bien en cours. « Je suis encouragée. […] On est en train de trouver des terrains d’entente pour satisfaire tout le monde. »

Quant au MTQ, on nous a répondu que « le Ministère ne commentera pas cette affaire étant donné la mise en demeure qui lui a été transmise ».

Ponts du lac Chevreuils

Les deux ponts près du lac Chevreuils à Saint-Adolphe-d’Howard, sur le Corridor aérobique, ont bien été inspectés en août dernier, nous confirme le MTQ. Le 28 septembre, nous rapportions leur état lamentable et l’inquiétude de plusieurs citoyens quant à leur sécurité.

« Bien que ces structures démontrent des signes de détérioration visibles, elles demeurent sécuritaires et leur intégrité structurale n’en est pas affectée. À l’heure actuelle, aucune intervention n’est prévue sur ces ponts », affirment les communications du MTQ.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.