|

Des installations inégales au-delà du 30 septembre imprévu

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

L’opération haute vitesse Canada-Québec, lancée en mai 2021, devait permettre le branchement d’environ 16 000 foyers dans les Laurentides, aux services à haut débit, dès la fin de septembre 2022. Ce sont 6 239 foyers qui ont été branchés jusqu’à maintenant dans la région.

À Saint-Adolphe-d’Howard, la présidente du Comité internet à haute vitesse, Mme Line Légaré, déplore les retards d’installations.

« Des citoyens m’interpellent, ne pouvant être couverts adéquatement, que ce soit à par Starlink (internet satellitaire, branches), ou encore pour la fibre optique de Cogeco. L’heure de tombée de septembre a été repoussée à une date indéterminée par Québec, de sorte qu’aucune compagnie ne peut être mise à l’amende pour les retards », a précisé celle qui est aussi conseillère municipale au district 3 (Lac-Sainte-Marie).

L’élue souligne qu’elle ne devrait pas répondre de la situation actuelle.

« Les fils ont été étirés dans les rues, mais on me rapporte certains embûches. Je ne comprends pas que Cogeco ne communique pas les informations à jour aux possibles clients. Une version différente des retards est avancée à chaque appel passé aux préposés. Et c’est moi qui suis questionnée ensuite », s’est-elle plainte.

Chez Cogeco, la directrice des communications et des relations publiques, Mme Anastasia Unterner, a souligné qu’ils approchent les 1 000 installations dans les Pays-d’en-Haut.

« Dans la MRC des Pays-d’en-Haut, les mises en service ont déjà débuté. En date d’aujourd’hui (lundi 17 octobre), environ 900 foyers possèdent nos services et la cadence s’accélère : plus de 4 000 auront l’opportunité de se brancher à nos services au courant de l’hiver. Les citoyens de Wentworth auront entre autres accès aux services de Cogeco au courant de cette période. L’Opération haute vitesse est colossale pour Cogeco, deuxième fournisseur de service internet ayant reçu le plus grand nombre de foyers à connecter par le gouvernement. Et en effet, des délais supplémentaires, mais raisonnables, sont à prévoir pour certains secteurs », a-t-elle évalué.

Embûches

Cogeco semble confrontée à une multitude de problèmes en cours de route.

« Pour la fibre déjà déroulée, il faut comprendre que huit étapes étaient nécessaires à la réalisation de cette opération d’envergure. Même dans les dernières étapes, nous avons besoin de main-d’œuvre. Dû à des imprévus, tels que les difficultés d’approvisionnement, une pénurie de main-d’œuvre réelle, ainsi que des intempéries comme la tempête du mois de mai dernier (nous avons dû nous ajuster). De plus, dans le cas des Laurentides, les dégâts ont mobilisé des équipes pendant une trentaine de jours de plus. »

62,8 M$ pour les Laurentides

Selon un communiqué émis en mai 2021 par le cabinet du premier ministre François Legault, une somme de 62,8 M$ est consacrée au déploiement dans les Laurentides. L’opération est assurée par des ententes avec six des plus grandes compagnies de télécommunications. Le gouvernement Legault avait comme objectif de permettre l’accès au haut débit d’internet à 250 000 ménages québécois à la fin de son premier mandat, incluant 10 000 foyers orphelins raccordés au service satellitaire de Starlink.

« Au Congrès de la Fédération québécoise des municipalités, M. Legault a dit que la phase d’installation est terminée. Hein ? Je peux lui prouver le contraire. Nous allons interpeller à nouveau l’adjoint parlementaire du premier ministre du Québec (volet internet haute vitesse), M. Gilles Bélanger. C’est bien beau devoir quêter du personnel en Ontario à cause de la pénurie de travailleurs. Mais beaucoup de gens ont des projets de vente (de leur maison) à Montréal et veulent s’établir à Saint-Adolphe à leur chalet en permanence, mais tout est retardé. Il y a un manque de franchise des dirigeants. On s’attend à mieux quand un projet a atteint sa date limite. »

Mme Légaré croit de plus qu’un mauvais canal de communication est utilisé pour joindre les citoyens.

« Cogeco s’appuie sur une liste de Postes Canada pour dénicher des clients. Or, il y a peut-être juste 3 000 résidents permanents ici. C’est un mauvais outil, car plusieurs reçoivent les comptes à leur adresse permanente de Montréal (ou ailleurs) et n’ont pas de boîte postale ici. Plusieurs n’ont pas reçu la lettre d’intérêt de Cogeco à remplir, pourtant essentielle », a ajouté Mme Légaré.

Progrès à Wentworth-Nord

À l’extrémité ouest de la MRC des Pays-d’en-Haut, les choses bougent un peu.

« Cogeco a terminé la semaine dernière l’installation de son câblage, le long de la route Principale. Le secteur Saint-Michel est desservi de son côté par Fibre Argenteuil. Des entreprises, comme Groupe Accès, offrent ce service (haute vitesse) dans le secteur de Montfort depuis quelques années, après avoir installé des tours. Ça bouge », a confié Mme Danielle Desjardins, mairesse de Wentworth-Nord.

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.