pub de recyclage
(Photo : Georges Bégin)
Motoneige-rebelle
|

Des motoneiges dérangent à Saint-Adolphe-d’Howard

Par Simon Cordeau

Les citoyens de Saint-Adolphe-d’Howard se sont battus des années pour éviter qu’une ligne d’Hydro-Québec passe sur leur terrain. Aujourd’hui, des motoneiges et des véhicules tout-terrain (VTT) utilisent la ligne de déboisement sous ces lignes haute-tension pour faire du hors-piste. Les Adolphins veulent que ça cesse.

Georges Bégin, du collectif du Lac des Trois-Frères, est très mécontent. « Ils sont en train de se développer un réseau de hors-piste, mais ils passent sur notre propriété! Et ce sont des bolides : ils roulent très rapidement. » En plus d’être dangereux pour les résidents et de causer des dommages aux terrains, à la végétation et aux bandes riveraines, certains motoneigistes et conducteurs de VTT auraient été agressifs, voire intimidants envers les résidents qui les interpellent.

Surtout, M. Bégin rappelle que les terrains sous les lignes haute-tension ne sont pas publics. Hydro-Québec y détient une servitude, mais les terrains appartiennent soit aux résidents, soit à Hydro-Québec. Ce sont des propriétés privées, et il faut l’accord des propriétaires pour y circuler.

Plaintes et opérations policières

À l’entrée du chemin du Lac des Trois-Frères, une affiche indique clairement que l’accès aux motoneiges est interdit. Pourtant, cela ne semble pas décourager les motoneigistes et autres amateurs de hors-piste, déplore-t-on dans le communiqué du collectif de citoyens du Lac des Trois-Frères.Ainsi, les citoyens ont logé des plaintes et ont sollicité l’aide de la Sûreté du Québec. Le dimanche 7 mars, les policiers ont fait de la surveillance et sont intervenus auprès de motoneigistes. Les forces de l’ordre étaient aussi présentes en fin de semaine dernière (13-14 mars), mais les conditions climatiques n’ont pas permis de faire de la surveillance active et les motoneigistes étaient absents.

Malgré les affiches, des motoneigistes rebelles font du hors-piste sur des propriétés privées. Photo : Georges Bégin

Un environnement fragile

Les travaux et le déboisement effectués par Hydro-Québec, pour installer les lignes haut-tension, causent de l’érosion. Des sédiments sont irrigués dans les plans d’eau avoisinants, dont le lac des Trois-Frères.

En 2019, les citoyens ont eu gain de cause contre Hydro-Québec. Le ministère de l’Environnement a forcé la société d’État à réparer les dommages et à réensemencer les lieux. Mais cette victoire est récente, et le sol est encore fragile.

M. Bégin craint que le passage de motoneigistes rebelles ne détruise leurs efforts pour protéger leur environnement. Si la jeune végétation est détruite, l’écoulement de boues et de sédiments pourrait recommencer. Cela endommagerait les précieux plans d’eau.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Juin