(Photo : Courtoisie)
Les lauréates du Défi OSEntreprendre : Stéfanie Larocque et Roxanne Lefebvre (Au Centre d’Elle), Fran Delhoume (Fran Delhoume Neurinclusion) et Jennifer Duff (Petit Hurricane Co)
|

Défi OSEntreprendre révèle ses lauréates

Par Production Accès

Le 31 mars dernier, les entreprises Fran Delhoume Neuroinclusion, Au Centre d’Elle et Petit Hurricane Co ont remporté le prix Défi OSEntreprendre pour s’être démarquée par leur créativité et la qualité de leur projet.

Les entreprises basées à Saint-Jérôme (Fran Delhoume Neuroinclusion) et à Prévost (Au Centre d’Elle et Petit Hurricane Co) ont reçu une bourse de 325 $ offerte par Youri Chassin, député de Saint-Jérôme, et Agnès Grondin, députée d’Argenteuil, en plus de recevoir un abonnement d’un an à la Chambre de commerce et d’industrie Saint-Jérôme Métropolitain.

Créer pour aider

Pour le volet Création d’entreprise, dans la catégorie Service aux individus, c’est la clinique pour femmes Au Centre d’Elle qui a remporté le défi. Roxanne Lefebvre, vice-présidente de l’entreprise, est extrêmement fière du travail accompli à ce jour : « On est très heureuses de la reconnaissance de nos efforts pour mettre en place ce projet. On offre beaucoup de services aux femmes et on a mis un souci particulier sur l’esthétique du site internet, qui manque ailleurs parfois. »

Mme Lefebvre explique d’ailleurs qu’Au Centre d’Elle est une clinique quelque peu différente des autres.

« On offre un service de santé innovant. On fait du traitement, mais aussi de la prévention. On offre plusieurs cours pour les femmes enceintes par exemple, ou sur les saines habitudes de vie. On conseille les femmes sur des choses à changer au quotidien pour prévenir des infections ou des maladies », détaille-t-elle.

Entreprise privée, idéologie communautaire

Stéfanie Larocque et Roxanne Lefebvre, présidente et vice-présidente de la clinique, sont toutes les deux issues du CISSS des Laurentides. L’idée de créer cette entreprise leur est venue en 2021, alors qu’elles voyaient des manques importants dans le domaine de la santé, surtout concernant les femmes.

« C’était surtout le manque d’information donnée à la clientèle. On voulait pouvoir donner plus de services. Et si on veut pouvoir ajuster nos services chaque jour, il y a moins de lourdeur administrative dans le privé que dans le public », explique Roxanne Lefebvre.

D’après Mme Lefebvre, les femmes qui viennent la voir viennent plutôt du nord. « Les secteurs les plus en demande sont Prévost, Saint-Sauveur, Piedmont, Sainte-Adèle, dans ce coin-là. On a même eu une dame qui venait de Sainte-Agathe cette semaine », souligne-t-elle. La vice-présidente explique également l’importance qu’elle accorde aux collaborations avec d’autres entreprises qui lui ont permis notamment d’offrir certains tests spécialisés en région.

« Des tests qui demandent normalement d’aller à Montréal, on peut en faire ici. »

La clinique accueille environ 40 à 50 femmes par semaine jusqu’à maintenant. Mais les deux entrepreneures ne s’arrêtent pas là.

« On est heureuses d’aller au régional, on va connaître d’autres personnes et l’abonnement à la Chambre de commerce va nous permettre de rencontrer d’autres professionnels. On adore travailler en collaboration et ça va permettre à l’entreprise de grandir », explique Roxanne Lefebvre.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.