|

Coût de la vie: La parole aux candidats

Par Ève Ménard - Initiative de journalisme local

Les besoins en logement et le coût de la vie sont criants dans la région des Laurentides, s’entendent élus municipaux et intervenants sociaux. Il s’agit d’un frein au développement économique : les employeurs ont des besoins en main-d’œuvre et veulent attirer des talents, mais il manque d’endroits abordables pour que les gens et les familles puissent s’installer. D’autre part, les demandes en sécurité alimentaire sont en augmentation significative. Moisson Laurentides remarque que de plus en plus de travailleurs font maintenant appel à ces types de service. Devant le prix élevé des loyers, la facture d’épicerie devient celle qui est compressée.

Comment assurer que les plus vulnérables et les personnes désirant travailler dans la région aient accès à du logement abordable?

Voici les réponses des candidats de la circonscription d’Argenteuil.

Karim Elayoubi, candidat pour le Parti conservateur du Québec

En tant que candidat pour le parti conservateur du Québec, je suis très conscient des besoins criants en matière de logement dans notre région. C’est pourquoi notre programme vise à assurer aux plus vulnérables un accès à un logement abordable.

Notre approche est différente des autres partis en ce que nous voulons favoriser la mise sur le marché de nouveaux logements à des prix raisonnables en facilitant l’investissement dans les immeubles locatifs, compétitif avec les autres alternatives plutôt que de subventionner les logements sociaux (HLM). Nous croyons que ce type de subvention ne règle pas les problèmes rencontrés par le locataire moyen. Il représente cependant une solution pour les gens qui présentent des problèmes particuliers auxquels le marché ne répond pas adéquatement (incapacités motrices, incapacité de travailler etc.).  Pour les autres, il est préférable de les aider directement par l’intermédiaire des programmes existants d’allocation-logement ou de supplément au logement.

Notre parti s’engage notamment à:
– demander une révision sur les critères de fixation de loyer;
– bonifier l’allocation-logement pour les locataires les plus démunis
– autoriser un dépôt garanti de loyer dans une fiducie afin de réduire les pertes encourues par les propriétaires;
– procéder à un assouplissement de la réglementation de l’industrie de la construction laquelle restreint inutilement la polyvalence des travailleurs sur les chantiers.

Agnès Grondin, candidate pour la Coalition avenir Québec

L’accessibilité au logement est un enjeu primordial auquel nous n’échappons pas dans la circonscription d’Argenteuil, et pour lequel la Coalition Avenir Québec propose des actions concrètes. Il y a trois grandes façons d’intervenir : la première en augmentant le financement; la seconde en stimulant le marché de la construction; et la troisième en haussant le revenu disponible aux Québécois. La CAQ propose d’agir sur ces trois fronts.

D’abord, notre gouvernement a déjà investi 1,3 G$ en quatre ans pour la construction de 15 000 nouveaux logements sociaux et abordables, dont à Saint-Adolphe-d’Howard et à Morin-Heights. Notre proposition est d’ajouter 1,8 G$ dans le prochain mandat, pour 12 000 logements supplémentaires.

Ensuite, nous avons lancé un nouveau programme national qui permet d’être beaucoup plus rapide dans la construction de logements neufs, et donc d’avoir un impact favorable sur la disponibilité des logements. Finalement, les récentes mesures du Bouclier contre l’inflation aideront assurément les citoyens d’Argenteuil à faire face à la hausse du coût de la vie, notamment la hausse du coût des logements. À titre de députée, ce que j’ai fait et que je compte continuer de faire est d’accompagner les acteurs du milieu pour stimuler l’émergence de projets en habitation.

Marcel Lachaine, candidat pour Québec solidaire

Dans les Laurentides, Québec solidaire rendra abordable une diversité de modes d’habitation, de façon à mieux répondre aux besoins des aînés, des jeunes familles et des personnes qui viennent s’installer dans la région pour y travailler. Un gouvernement solidaire protégera les locataires en contrôlant les hausses de loyer et les évictions abusives. Pour les plus

vulnérables, 50 000 logements sociaux seront construits dans l’ensemble du Québec, dont des centaines dans notre région. Dans la circonscription d’Argenteuil, plusieurs emplois sont dans le domaine récréo-touristique et des services, ils sont moins bien rémunérés. Pour favoriser l’accès à la propriété, un programme public d’achat permettra d’offrir des maisons à un prix raisonnable. L’usage des logements ou des maisons à des fins touristiques sera contrôlé, afin d’éviter que cela soit fait au détriment de la population locale.

Beaucoup de mesures économiques et environnementales proposées par Québec solidaire vont également favoriser l’accès à un logement de qualité. Par exemple, la hausse du salaire minimum à 18 $ l’heure et le développement des transports collectifs en région. Les solutions proposées par Québec solidaire visent à progressivement transformer notre régime fondé sur les privilèges d’une minorité, pour permettre à tous d’accéder à une réelle qualité de vie. C’est ce qu’on appelle « changer d’ère ».

Philippe LeBel, candidat pour le Parti libéral du Québec

Nous reconnaissons que l’accès au logement est difficile et la circonscription d’Argenteuil n’y échappe pas. Contrairement à la CAQ, au Parti libéral du Québec nous reconnaissons qu’il y a une crise du logement. Lorsque nous observons que des villes comme Lachute ont un taux d’inoccupation des appartements locatifs de 1,2 % alors que le point d’équilibre est à 3 %, nous ne pouvons pas nous étonner de voir des 4 ½ à 1200-1500 $. Les familles méritent mieux. Afin de conserver le logement abordable, nous devons contrer la demande par l’offre. Dans les Laurentides, les besoins sont criants. Le Parti libéral du Québec, le vrai parti de l’économie, propose de construire 50 000 unités de logements sociaux partout au Québec. Je m’engage à travailler avec les divers acteurs locaux et les municipalités du comté d’Argenteuil pour concrétiser les projets porteurs.

Nous proposons également plusieurs mesures pour aider les familles à joindre les deux bouts dans cette période d’inflation. Par les propositions que nous avons faites, nous allons permettre à une famille de deux personnes de recevoir jusqu’à 5000 $ de plus par année (retrait de la TVQ sur des biens essentiels, gel des tarifs d’Hydro-Québec, bonification de l’aide aux familles, baisses d’impôts et plus).

*Nous n’avons pas reçu la réponse du candidat pour le Parti québécois, François Girard. 

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.