(Photo : Archives)
Royal Lepage Humania à Saint-Sauveur a été l'une des cibles de Folla. Cet incendie avait eu lieu dans la nuit de Noël en 2018.
|

Incendies : Folla derrière les barreaux jusqu’à son procès

Par France Poirier

Le fondateur et ancien président de Sutton Québec, Christophe Folla, retourne en prison jusqu’à son procès. C’est ce qu’a décidé le tribunal, le lundi 25 mars, deux mois après son arrestation. Il avait été arrêté le 24 janvier dernier et accusé d’avoir commandé des incendies chez des compétiteurs des Laurentides entre 2017 et 2022.

Lors de sa première comparution, après son arrestation, le multimillionnaire avait pu être libéré moyennant une caution de 400 000 $, dont 200 000 $ versé par l’accusé et chacun 100 000$ déposé par son épouse et sa partenaire d’affaires. Or, la procureure de la Couronne, Me Caroline Buist, avait fait appel de cette décision sur des erreurs de droits. C’est pour cette raison qu’il n’a pas été libéré hier, le lundi 25 mars. 

L’homme de 70 ans aurait subi un malaise lors de la décision de la juge Hélène di Salvo. Une ambulance a été demandée sur les lieux, mais quelques minutes plus tard, on a pu reprendre l’audience.

« Un soulagement pour Saint-Sauveur »

André Chesnay, propriétaire des Immeubles Chesnay et ancien partenaire d’affaires de Christophe Folla s’est dit soulagé de le voir retourner derrière les barreaux. « C’est un soulagement pour tous ici à Saint-Sauveur. Son arrestation met fin à des années d’intimidation. Il sera en prison jusqu’à son procès et je suis très heureux de cette décision », soutient André Chesnay qui a perdu beaucoup d’argent à la suite de son partenariat d’affaires avec Folla.

L’hommes d’affaires avait confié à Accès, après l’arrestation de Folla, que ce dernier était un mauvais citoyen et que Saint-sauveur en avait souffert. « Les investisseurs ne voulaient pas investir à cause des nombreux incendies. Les locataires avaient peur de s’installer au-dessus d’un commerce de peur de passer au feu. Ç’a fait une mauvaise réputation à Saint-Sauveur. Tout ça a causé un climat d’incertitude au niveau économique. Il a nuit à l’expansion du village », nous avait confié M. Chesnay.

Depuis son arrestation, Christophe Folla ne serait plus administrateur et n’aurait plus de lien avec Sutton Québec, selon ce que rapporte le Journal de Montréal.

 

 

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *