|

LA POLICE RÉAGIT

Par Éric-Olivier Dallard

Tirs à Saint-Hippolyte

La Régie intermunicipale de police de la Rivière-du-Nord a tenu à réagir par voie de communiqué au texte paru à la Une d’Accès la semaine dernière, sur les sessions d’entraînement au tir de ses policiers, dans une carrière de Saint-Hippolyte… Voici le communiqué dans sa version intégrale.
«Pour faire suite à l’article paru du 24 octobre 2008 dans le journal Accès, nous désirons préciser certains points.

Pour débuter, les policiers dans le cadre de leur fonction doivent maîtriser l’utilisation de leur arme à feu.

La Régie intermunicipale de police de la Rivière- du Nord a mis en place un plan de formation continue afin de s’assurer que les policiers maîtrisent l’utilisation de leurs armes à feu.

Nous retrouvons dans ce cadre de formation, une partie pratique qui comprend deux pratiques de tir et une qualification annuelle, afin de s’assurer que les policiers maîtrisent adéquatement leur arme de service.

Le nombre de pratiques totales, incluant la qualification en 2008, a été de 9 jours et demi, soit 3 jours et demi au printemps et 6 jours à l’automne. Les pratiques de tir sont effectuées les jours de semaine.

Les périodes où sont utilisées les armes à feu sont:
L’avant midi, environ de 9h30 à 11h30
L’après midi, environ de 13h30 à 15h

Les pratiques de tir sont faites dans une carrière qui est située dans un secteur de chasse (9S). Il s’agit d’un secteur où la densité de la population est très faible.

Les particularités de ce site nous permettent d’effectuer des exercices et des scénarios en utilisant les autos-patrouilles du Service, et ce de façon très sécuritaire.

Il s’agit d’un endroit sécuritaire qui a été vérifié au préalable par un maître instructeur de tir. La Régie a tous les droits légaux d’effectuer les exercices de tir à cet endroit.

Les pratiques de tir sont supervisées par un moniteur de tir accrédité par l’École Nationale de police du Québec, pour un maximum de quatre (4) policiers pour ce moniteur.

Deux ou trois voisins de l’emplacement du tir ont communiqué avec la Régie au cours des années. Cette dernière a ajusté certaines pratiques afin d’en diminuer le nombre. Suite à des ententes avec certains voisins, la Régie les informe à l’avance des dates des scéances de tir.

Nous nous sommes déplacés pour rencontrer certains voisins. Nous les avons informés de la façon sécuritaire dont nous procédons et de l’importance de nos pratiques.

Suite à ces discussions, nous avons planifié nos pratiques afin que ces dernières soient effectuées de façon à minimiser les inconvénients (ex. Ne pas débuter tôt le matin, cesser les activités à l’heure du dîner et terminer avant 16h).

Concernant M. Millette, au printemps 2008 nous nous sommes rendus à sa résidence, ou nous avons laissé notre carte à la personne présente, mais nous n’avons reçu aucun retour de sa part.

Le rôle de la Régie est de sécuriser la population et prendre les actions pour s’assurer que les policiers maintiennent les habilités nécessaires à l’exercice de leur fonction pour la sécurité de tous.»
– Régie intermunicipale de police de la Rivière-du-Nord

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.