«La protection de l’environnement, un levier de développement économique de premier plan pour la municipalité de St-Adolphe-d’Howard!»

«La protection de l’environnement, un levier de développement économique de premier plan pour la municipalité de St-Adolphe-d’Howard!»
Actualité

Selon le conseiller Duncan Howard

Pour le conseiller municipal de Saint-Adolphe-d’Howard, Duncan Howard, responsable du dossier environnemental à la municipalité, il ne fait aucun doute que la protection de l‘environnement doit aujourd’hui être considérée comme essentielle autant pour assurer la qualité de vie des citoyens que pour appuyer le développement économique et commercial de la municipalité.

Lors de rencontres avec des citoyens, Duncan Howard expliquait que, selon lui, «l’avenir de Saint-Adolphe-d’Howard au plan économique et commercial reposera de plus en plus sur la capacité de la municipalité d’attirer sa juste part de nouveaux résidents, lesquels viendront s’établir chez nous plutôt que dans d’autres municipalités dans la mesure où nous serons capables de garantir la qualité de vie qu’ils recherchent, c’est-à-dire des lacs en excellente santé, un cadre champêtre agréable et des paysages protégés. «Achèteriez-vous une propriété au bord d’un lac contaminé par les cyanobactéries?» lance le conseiller municipal.
«On ne quitte pas la ville pour s’établir dans le Nord si le Nord ressemble à une ville!» affirme le conseiller municipal, en précisant que «Notre municipalité a besoin de nouveaux venus pour constituer une clientèle de proximité pour nos commerçants et nos entrepreneurs locaux».
«Nous voulons préparer Saint-Adolphe-d’Howard à l’arrivée de nouveaux résidents au cours des dix prochaines années et faire en sorte que cette croissance se réalise au bénéfice des gens d’ici, c’est-à-dire des résidents, des commerçants et des entrepreneurs de chez nous,» explique Duncan Howard, «ceci, poursuit-il, en répondant adéquatement aux besoins d’aujourd’hui et en offrant des services municipaux de qualité, conformément à notre capacité de payer!»
«Au cours des dernières années, affirme Duncan Howard, la demande de nouveaux permis de construction à Saint-Adolphe a littéralement explosé et en 2007, de nombreux projets de développements immobiliers ont été déposés à la municipalité.» «Il nous appartient, ajoute le conseiller municipal, de faire en sorte que nos gens d’ici retirent le maximum de bénéfices de la croissance que connaît Saint-Adolphe et de nous assurer que cette croissance demeurera avantageuse à long terme pour notre communauté.»
«Chaque nouveau venu, poursuit M. Howard, représente un client potentiel pour ceux et celles qui sont en affaires et, en conséquence, la nécessité d’attirer des nouveaux résidents chez nous constitue une autre excellente raison de prendre soin de notre environnement et de protéger notre cadre champêtre unique!» «C’est cela aussi le défi du changement à Saint-Adolphe-d’Howard», lance Duncan Howard.
«Dans cette perspective, annonce Duncan Howard, la municipalité s’engage cette année dans la réalisation d’un plan triennal de protection des lacs et cours d’eau.» «Au cours des prochaines semaines, plusieurs initiatives attendues par les citoyens et citoyennes de Saint-Adolph-d’Howard verront le jour», promet-il.

Ainsi, la municipalité de Saint-Adolphe-d’Howard complétera la mise aux normes de l’usine de traitement des eaux usées située près du lac Sainte-Marie. «Grâce aux travaux effectués, nous pouvons garantir qu’il n’y aura plus aucun rejet d’eaux usées non traitées dans le lac Sainte-Marie, annonce fièrement M. Howard, et nous serons même en mesure, dès 2008, de raccorder environ 105 résidences en plus des 50 autres estimées en 2009, ces dernières étant situées à l’extrémité Ouest du lac Saint-Joseph.» «Dans le même esprit, partout sur le territoire, l’inspection des installations septiques âgées de plus de vingt ans sera rendue obligatoire, de sorte que les risques de pollution de ce type seront réduits au minimum», promet M. Howard.

Par ailleurs, à compter du mois de mai prochain, deux étudiants spécialisés en environnement seront à l’emploi de la municipalité et auront le mandat de visiter les riverains pour offrir conseils et recommandations relativement à l’application de la nouvelle réglementation sur la protection de la bande riveraine. À ce sujet, le conseiller Howard déclare que «la sensibilisation des gens de Saint-Adolphe-d’Howard à la nécessité de prendre soin de nos lacs nous permet d’espérer un très grand succès dans cette activité innovatrice!»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X