LA RENTRÉE

LA RENTRÉE
Actualité

Aidez les enfants de votre communauté

Le magasinage de la rentrée scolaire, une occasion de prêter main-forte
(EN)—Bureau en Gros offre quelques façons de faire du magasinage de la rentrée des classes une occasion de donner un coup de pouce en soutenant les écoles de votre région et les enfants qui ont besoin de fournitures scolaires appropriées.

Recycler pour l’éducation

Le programme «Recycler pour l’éducation» permet aux individus et aux entreprises d’offrir leur soutien aux écoles en apportant les cartouches d’encre et de toner vides au magasin Bureau en Gros de leur ré­gion. Bureau en Gros donnera un dollar aux écoles participantes de la collectivité pour chaque cartouche admissible déposée dans leurs bacs de recyclage. «Non seulement, recycler les cartouches d’encre et de toner est bon pour l’environnement, mais c’est aussi une façon facile pour les gens d’offrir leur soutien pour l’éducation dans leur propre collectivité», a dit Alessandra Saccal, directrice des relations publiques de Bureau en Gros. Depuis la mise en oeuvre du programme «Recycler pour l’éducation» en 2004, plus de 495 000 $ ont été amassés par les écoles participantes et plus de 500 000 cartouches d’encre et de toner ont été recueillies. Cette année, Bureau en Gros vise à recueillir 450 000 $ pour les écoles participantes dans tout le pays grâce à cette initiative.

Campagne annuelle de fournitures

pour la rentrée scolaire parrainée

par Bureau en Gros

De plus, pour aider les enfants dans le besoin, Bureau en Gros disposera des bacs désignés de collecte dans chaque magasin. Ainsi la clientèle pourra donner des fournitures scolaires aux élèves de leur collectivité. Le but de la collecte de fournitures est de soutenir des milliers d’élèves dans le besoin partout au Canada. «En achetant un paquet de crayons, de marqueurs ou un ensemble de géométrie de plus, nous pouvons nous assurer qu’aucun enfant aille à l’école sans les fournitures scolaires dont il a besoin», a déclaré Alessandra Saccal. Notez que des dons en espèce seront aussi acceptés. Suggestions de fournitures pour des dons à un magasin Bureau en Gros: Crayons • Stylos • Marqueurs de couleur • Ciseaux • Ensembles de géométrie • Calculatrices • Cahiers de notes • Reliures • Crayons de couleur en bois • Gommes à effacer blanches • Règles.

Enfants branchés, parents avertis
(EN)—En cette ère d’Internet, toute la planète est connectée, et les Canadiens ne font pas exception à la règle. Le Web est devenu un outil de la vie de tous les jours et les planificateurs prédisent que cette tendance ira en s’accentuant dans les années à venir.

Pour les enfants, le Web peut être une source incroyable de divertissement et d’apprentissage. Toutefois, il ne faut pas en abuser, comme cela arrive souvent en début d’année scolaire, alors que les enfants utilisent de plus en plus Internet pour visionner leurs devoirs. Passer des heures et des heures à visionner Internet n’est pas recommandé, alors voici des conseils judicieux que vous pouvez partager avec vos enfants afin de leur assurer une utilisation agréable et sûre de l’ordinateur:
> Impliquez-vous: Ayez une discussion avec vos jeunes à propos du cyberespace et des choses auxquelles ils doivent faire attention lorsqu’ils naviguent sur le Net. Parlez-leur de vos propres expériences et de ce que vous avez appris. Les points à aborder avec eux vont de la divulgation d’informations personnelles sur le Web à leur interaction avec d’autres internautes lorsqu’ils vont sur des sites de clavardage, ou qu’ils utilisent des services de messagerie. De plus, assurez-vous de leur planifier des activités qui ne requièrent pas d’ordinateur. Faites-les jouer dehors. Des activités sportives après l’école ou des soirées de jeux de société en famille donnent l’occasion aux enfants d’être actifs et de profiter d’une certaine variété dans leurs activités.
> Fixez un horaire: Mettez en place un horaire d’utilisation d’Internet qui tient compte des besoins de vos enfants. Ce qui conviendrait à un élève du primaire ne sera peut-être pas idéal pour un étudiant au secondaire. Après discussion avec votre enfant, créez un emploi du temps où les heures de divertissement seront clairement séparées des heures d’études. Affichez-le bien en vue près de l’ordinateur.
> Faites en sorte qu’ils surfent en toute sécurité: Est-ce que votre ordinateur est équipé des options de sécurité nécessaires pour protéger vos enfants (et votre PC) des menaces du cyberespace ? Sympatico, le service Internet de Bell, qui s’est récemment vu remettre un prix de leadership dans le domaine de la cybersécurité par l’AOTA (Authen­tication and Online Trust Alliance), offre une variété d’options de sécurité et de protection de vos informations personnelles, des outils de contrôle parental, des antivirus, des coupe-feu et plusieurs autres outils de sécurité essentiels. Avec un peu d’encadrement, tous les enfants peuvent bénéficier d’une expérience agréable et sécuritaire en ligne, ce qui contribue forcément à la tranquillité d’esprit des parents.

Les écoles changent,

vos enfants sont-ils prêts?
(EN)—Lors de la rentrée en septembre, un nombre record d’étudiants canadiens seront en ligne régulièrement pour effectuer leurs travaux. De nombreuses écoles secondaires et la grande majorité des universités sont équipées de réseaux sans fil sur les campus. Ces établissements utilisent Internet comme outil pédagogique, ou pour recueillir les travaux des étudiants. Il est clair que l’Internet est devenu un outil essentiel pour la réussite scolaire.

Il existe de multiples façons d’utiliser Internet. Les étudiants peuvent donc y trouver des informations pour des travaux de recherche, des photos ou des vidéos, etc. Ils peuvent aussi utiliser des services en ligne tels que des dictionnaires, thésaurus, encyclopédies ou même des services de traduction. « Un étudiant a des travaux par-dessus la tête, alors la dernière chose dont il a besoin est de s’inquiéter de sa con­nexion Internet», commente Patrick McLean, vice-président aux services Internet (marchés consommateurs) chez Bell Canada. «La bonne nouvelle, c’est qu’il existe une multitude d’options fiables et économiques pour les étudiants et leurs parents.»

Pour s’assurer d’avoir Internet à leur disposition lorsqu’ils en ont besoin, les étudiants peuvent choisir un service à large bande passante. Ce service propose une gamme de vitesses de connexion et toutes les offres incluent des solutions de sécurité ainsi que des options de protection de courriels.

Lorsqu’ils sont sous pression, vous pouvez aider vos jeunes en leur procurant un accès facile à Internet pour qu’ils puissent faire leurs travaux scolaires efficacement. Ce faisant, vous investissez dans leur avenir.

Le 4 novembre prochain, pourquoi voter aux
élections scolaires?

Il y a mille et une raisons de voter aux élections scolaires: Assurer une éducation de qualité aux enfants et aux adultes, mettre en place les ressources indispensables au bon fonctionnement des écoles, élaborer des politiques et des orientations qui tiennent compte des besoins éducatifs de la population sont, en effet, des éléments essentiels au bon fonctionnement d’une communauté et d’une société, tant pour le présent que pour l’avenir. Les commissions scolaires travaillent à négocier des ententes pour améliorer la qualité de vie de votre milieu. À titre d’exemples: l’accès aux bibliothèques, l’aide à l’alphabétisation, la lutte contre la violence. Toute la population peut voter aux élections scolaires. Bien entendu, les parents sont habituellement les premiers intéressés, puisque leurs enfants reçoivent les services d’une commission scolaire. Étant les premiers utilisateurs de ces services, ils sont les mieux placés pour juger de leur qualité. Mais l’ensemble de la population bénéficie également des choix faits par les commissions scolaires. Voter constitue donc un bon moyen de participer aux orientations de la commission scolaire et de faire valoir son point de vue.

Cette année, les électeurs recevront un document d’information sur les candidats aux postes de commissaire. Ils pourront ainsi mieux les connaître et s’informer sur les enjeux qu’ils défendent. Des cartes de rappel indiquant les endroits de vote seront également acheminées par la poste quelques jours avant l’élection. Pour les personnes désireuses de s’investir et de prendre part aux décisions qui ont une incidence sur l’avenir de leur communauté, le poste de commissaire est tout indiqué. On peut soumettre sa candidature du 25 au 30 septembre au président d’élection de sa commission scolaire.

Un bulletin chiffré

pour tous les
élèves du Québec

Tous les élèves du primaire et du secondaire recevront, dès cette année, un bulletin qui comprendra des notes exprimées en pourcentage et l’inscription de la moyenne de groupe pour chacune des disciplines (français, mathématique, etc.) dans les bulletins et les bilans des apprentissages (bulletin de fin de cycle). De plus, ceux-ci devront également comprendre une note en pourcentage pour chacune des compétences (lire, écrire, résoudre des problèmes mathématiques, etc.) évaluées par l’enseignant.

Pourquoi un nouveau bulletin?

On le sait, les parents sont des acteurs de premier plan de la réussite de leurs enfants. Pour bien les accompagner dans leur cheminement scolaire, ils doivent être en mesure de suivre facilement l’évolution des résultats. C’est précisément ce que vise le nouveau bulletin. En plus de l’utilisation de notes, la simplification des libellés des compétences en facilitera encore davantage la compréhension. Par exemple, la formulation: lire des textes variés devient simplement lire; raisonner à l’aide de concepts et de processus mathématiques devient utiliser un raisonnement mathématique; proposer des explications ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique ou technologique devient résoudre des problèmes. Parmi les autres retombées positives, l’arrivée d’un bulletin identique pour toutes les écoles québécoises facilitera la transition des élèves qui doivent changer d’école.

On peut voir un exemple du nouveau bulletin sur le site du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport à l’adresse suivante: www.mels.gouv.qc.ca.

De jeunes bénévoles

Les jeunes peuvent s’impliquer activement au sein de leur communauté en étant bénévoles en loisir et en sport. Cette implication leur permet de développer plusieurs compétences, dont la capacité d’émettre des opinions, de partager des idées, de créer un réseau de contacts et, dans certains cas, de combattre la timidité. C’est une opportunité pour eux d’acquérir la confiance en soi. Somme toute, une bonne préparation pour le marché de l’emploi!
Être bénévole en loisir et en sport, c’est s’investir dans des organisations dynamiques et énergiques. Vos jeunes peuvent le faire seuls, avec leurs amis ou avec des membres de leur famille. Ils peuvent le faire dans le cadre d’activités organisées par un établissement scolaire, dans des centres communautaires de loisirs ou encore dans des organismes de loisirs et de sports de leur quartier.Si votre jeune aime s’amuser, relever des défis et s’impliquer dans son milieu, le bénévolat est ce qu’il y a de mieux! C’est un engagement qui fait du bien.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X