Sainte-Adèle : Surplus de 5 M$ pour 2022

Par Simon Cordeau (initiative de journalisme local)

La Ville de Sainte-Adèle tenait une séance de son conseil municipal mardi, 20 juin. En voici les faits saillants.

Rapport financier

La Ville a déposé son rapport financier. Celui-ci fait état d’un surplus de 5 204 844 $ pour l’année 2022. « Pour une troisième année consécutive, la Ville de Sainte-Adèle enregistre un surplus record qui reflète l’engouement pour la région des Laurentides », s’est réjouie la mairesse, Michèle Lalonde.

Ce surplus est le résultat d’un « suivi serré des budgets », a souligné la mairesse. « Lorsqu’on a fait le budget cette année, ç’a été une opération extrêmement difficile. On a coupé, coupé : ça faisait mal au coeur. Et malgré le taux d’inflation très élevé, on est probablement une des municipalités où le taux de taxation a [le moins augmenté], avec 6,7 %. »

Les droits de mutation, qui se chiffrent à 1 939 547 $, et les taxes foncières perçues sur les nouvelles constructions, qui représentent un revenu de 931 878 $, sont parmi les sources de ce surplus. Cependant, l’inflation a causé des hausses importantes de plusieurs dépenses incompressibles, dont l’essence et le diésel. Le derecho de mai 2022 a aussi engendré des dépenses de 641 440 $, mais celles-ci devraient être couvertes jusqu’à 50 % par le ministère de la Sécurité publique.

Cela dit, des dépenses importantes sont à prévoir pour la Ville dans les prochaines années, a rappelé la mairesse, entre autres pour la caserne de pompiers, le garage municipal, la bibliothèque municipale et l’ajout d’égouts pluviaux. D’ailleurs, plus tard dans la séance, le conseil a autorisé une dépense pour la location d’une roulotte et du réaménagement au garage municipal. « Il y a déjà une roulotte à l’extérieur. On va en ajouter une et mettre une toilette entre les deux », a expliqué le conseiller municipal Gaëtan Gagné.

Réduction de vitesse

La Ville fera une demande au ministère des Transports du Québec (MTQ) pour réduire la limite de vitesse sur la route 117. Le souhait est de repousser le changement de 90 à 70 km/h plus au nord, près du chemin du Moulin. « L’intersection avec le chemin du Mont-Loup-Garou et la rue Séraphin est dangereuse, et il y a souvent des accidents. […] C’est une aberration », a soutenu Mme Lalonde.

Projets immobiliers

Le conseil a adopté un premier projet de résolution pour permettre, à l’ancien Théâtre Sainte-Adèle, l’implantation de 43 logements.

Une épicerie Maxi sera également construite au 400 boulevard de Sainte-Adèle, à l’intersection de la rue Valiquette. « On a travaillé très fort pour que ça soit beau. On ne voulait pas de boîte carrée. Ils sont retournés à la planche à dessin à plusieurs reprises », a indiqué la mairesse. Des aménagements paysagers y seront aussi faits, pour rendre l’entrée de la ville attrayante.

Mobilier urbain

Une station de lavage et de réparation de vélo sera installée au parc des Pentes 40-80. Il sera aussi possible d’y laver son embarcation.

Du mobilier urbain sera aménagé à l’esplanade de la Place des citoyens. « Ce n’est pas très occupé de jour. Donc on veut dynamiser et créer un milieu de vie, avec des aménagements urbains pour s’asseoir et travailler », a expliqué le conseiller municipal Alexandre Laganière.

1 commentaire

  1. Bonjour,
    Vous avez travaillé fort pour que le Maxi de Ste-Adèle soit beau et je vous en félicite. Moi j’espère que ce Maxi va nous permettre de dynamiser l’aspect commercial de la ville. C’est la bienvenue.
    Pour le théâtre en logement, c’est une autre bonne nouvelle. Maintenant reste à savoir le look architectural sera. Nous aimerions un peu de style car c’est le coeur de la ville.
    Avez-vous d’autres bonnes nouvelles économique à nous annoncer?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *