Le maire Cardinal quitte la présidence de la corporation d’affaires La Rolland

Le maire Cardinal quitte la présidence de la corporation d’affaires La Rolland
Actualité

Dossier La Rolland

Le 15 décembre dernier, Jean-Paul Cardinal, maire de Sainte-Adèle, convoquait les médias à un point de presse afin d’annoncer sa démission du poste de président de la Corporation. André Mongeau, directeur général de la Ville, qui siège au même conseil, cédera lui aussi sa place.

Interrogé sur les compétences de l’actuel conseil d’administration de la Corporation en matière de gestion de parcs regroupant des entreprises œuvrant dans le domaine des technologies de l’information et des communications, le maire admet: «Personnellement, je n’ai pas les compétences, comparativement à d’autres, pour gérer un parc d’affaires de ce type.» Si l’on compare les curriculum vitæ des membres du conseil d’administration de la Corporation à ceux d’autres parcs similaires, nous constatons en effet qu’ils ne présentent pas la même fiche de route. Plusieurs évoquent cette raison pour expliquer les difficultés du parc d’affaires adélois.

En septembre dernier, le dossier de La Rolland faisait la manchette du journal Accès. Notre enquête avait alors révélé l’insatisfaction générale des locataires du parc et mit en relief les ratés d’un projet qui s’annonçait pourtant prometteur pour l’économie de la Ville. Les locataires se plaignaient notamment de la gestion du parc, du manque de compétences des administrateurs en matière de nouvelles technologies et du mauvais entretient des bâtiments. Un des locataires nous disait : « Le Parc d’affaires La Rolland est comme une patate chaude que tous les intervenants se passent ».

Les nouveaux administrateurs auront un défi de taille à relever. Ils devront, entre autres, établir un plan directeur pour le parc. À ce chapitre, M. Cardinal reconnaît que la firme de gestion qui devait produire le plan directeur a manqué à son obligation. La nouvelle équipe saura-t-elle calmer le mécontentement des locataires et revitaliser le parc, plusieurs le souhaitent.

Lors du point de presse, nous apprenions également que certains bâtiments trop coûteux à rénover seraient vraisemblablement démolis. Les terres avoisinant les anciens bâtiments pourraient éventuellement être développées.

Finalement, le maire à annoncer l’arrivée prochaine d’un nouveau locataire qui occupera près de 10,000 pieds carrés dans les bâtiments de l’ancienne usine. Il souhaite cependant laisser à l’entreprise en question le soin de révéler son identité et d’annoncer la bonne nouvelle.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

  • La demois’aile dévoile ses blogueuses

    École A.-N.-Morin Les 20 blogueuses sélectionnées pour le projet La deMOIs’aile à l’école A.-N.-Morin de Sainte-Adèle étaient...

  • Seconde vie

    Entretien avec Dominique Forget – Recyclerie des Matériaux Chronique affaires et économie «Un lieu sympa où acheter...

  • fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Val-David : Grande marche pour le climat

    Au moment même où une grande marche aura lieu à Montréal, le samedi 10 novembre, une marche...

X