Mario Laframboise défendera les couleurs de la CAQ dans Argenteuil

Mario Laframboise défendera les couleurs de la CAQ dans Argenteuil
Journal Accès
Actualité

François Legault de passage à Lachute

Maurice Brunelle

 

Le jour même où la Coalition Avenir Québec (CAQ) annonçait la nomination d’une dizaine de candidats en prévision des prochaines élections provinciales, son chef François Legault était de passage au restaurant Viennetta de Lachute pour mousser la candidature de Mario Laframboise qui fait maintenant le pari de la CAQ. Rappelons que des élections partielles sont possibles dans Argenteuil en raison du siège laissé vacant par l’ex-député libéral David Whissel

 

D’entrée de jeu, François Legault s’est dit fier de compter sur l’appui d’un homme d’expérience comme Mario Laframboise, ex-député bloquiste d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, ex-préfet de la MRC de Papineau, ex-président de l’Union des municipalités du Québec et ancien maire de Notre-Dame-de-la-Paix.

 

Puis il a été fait mention du cheminement commun des deux hommes politiques, tous deux âgés de 54 ans, et au cœur duquel parcours est l’avenir du Québec. Issu de la même famille souverainiste, le tandem demeure ferme toutefois dans sa résolution de mettre en veilleuse pour 10 ans le rêve de la souveraineté, question de sortir du déni, selon les propos de François Legault: «Je ne crois pas, dans la situation économique et politique actuelle, que dans un avenir prévisible, c’est-à-dire dans les 10 prochaines années, qu’il y aura une majorité de Québécois qui vont appuyer la souveraineté du Québec.»  D’où le souhait de la CAQ de rassembler ceux et celles qui ont le goût du changement. «Nous, notre défi, c’est de dire on va plutôt séparer les vieux partis qui veulent le statu quo d’avec ceux qui veulent du changement», avance le chef de la CAQ.

 

Ce dernier a poursuivi sur la condition du comté d’Argenteuil où les quelques priorités de sa coalition pourraient fort bien s’appliquer. Priorité absolue en éducation d’abord pour contrer le taux de décrochage alarmant de 39% pour la seule poyvalente Lavigne. Sur ce point, la CAQ a fait l’annonce de son intention de bonifier l’aide aux enfants en difficulté, proposition à être débattue lors du congrès de fondation du parti, les 20 et 21 avril prochains, à Victoriaville. En santé, où le temps d’attente au centre hospitalier d’Argenteuil est jugé parmi les élevés au Québec, la CAQ compte augmenter le nombre de médecins de famille. «Pour que chaque personne au Québec ait son médecin de famille», affirme

M. Legault.

 

Il a été ensuite question de l’abolition des commissions scolaires et des agences de santé, «pour mettre les argents dans les services directs à la population». En économie, François Legault a fait part de  l’urgence de créer des emplois dans la MRC d’Argenteuil, ainsi que du courage nécessaire pour changer et moderniser le Québec, «comme il aurait dû

être modernisé depuis beaucoup d’années», dit-il.

 

Tout feu tout flamme, le nouveau candidat de la CAQ a pris ensuite la parole. Après avoir tapé sur le clou des libéraux qui, à ses dires, sont empêtrés dans la commission Charbonneau pendant que les péquistes s’embourbent dans leur référendum d’initiative populaire, Mario Laframboise a déploré le contexte actuel de turbulence économique qu’un éventuel référendum viendrait compliquer. Celui-ci compte d’ailleurs redresser les finances du Québec avec le plan audacieux de son nouveau parti. «Nous autres, ce qu’on veut, c’est de mettre l’argent où ça compte», déclare-t-il. Pour ce qui est de Lachute, ancien pôle industriel du Québec, Mario Laframboise voudrait au moins qu’Argenteuil redevienne l’égal de l’Ontario avec des programmes pour venir en aide aux MRC. Tel est l’essentiel de son message sur l’économie.

 

Commentaires, questions

et réponses

«Tu l’as ton ministre», a lancé à la blague un des participants, au cours de la période des questions, au sujet de l’expérience de M. Laframboise dans les questions d’affaires municipales et de régions. Le chef a précisé qu’il serait un porte-parole exceptionnel sur l’ensemble des dossiers de son parti.  «Priorité: faire avancer le Québec», a-t-il été dit en guise de réponse aux allusions de vire-capot ciblant les deux hommes. «Mon bureau, lorsque j’étais député d’Argenteuil-Papineau-Mirabel, a toujours été à Lachute», répond Mario Laframboise pour justifier sa venue dans Argenteuil.

 

Sur la grève des étudiants, François Legault a été catégorique: «On appuie le gouvernement sur la hausse des frais de scolarité. Mais ce qu’on dit depuis le début, c’est que M. Charest aurait dû s’asseoir avec les étudiants pour discuter de deux sujets: l’accessibilité passant par le régime des prêts et bourses, et une meilleure gestion des universités». Du même coup, le chef de la CAQ a dénoncé la récente position de Pauline Marois sur la question du gel des frais de scolarité, position qu’il trouve irresponsable et opportuniste. Puis de clore la séance en remerciant chaleureusement son nouveau candidat pour la confiance qu’il lui porte. 

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X