|

Piedmont en 7 faits saillants

Par Simon Cordeau

La Municipalité de Piedmont tenait une séance ordinaire de son conseil lundi, 4 décembre. En voici les faits saillants.

Budget et PTI

Le conseil se réunira de nouveau le 19 décembre à 19 h, afin d’adopter son budget 2024 et son Programme triennal d’immobilisations (PTI), entre autres.

Questions par courriel

Le conseil a adopté un nouveau règlement concernant le déroulement de ses séances. Les citoyens qui ne sont pas présents en personne lors de la séance devront poser leurs questions d’avance, par courriel jusqu’à midi, en écrivant au conseil@piedmont.ca. Pour ceux qui regardent la séance en virtuel sur Facebook, il ne sera donc plus possible d’y poser des questions. C’est pour éviter les débordements dans le clavardage, a expliqué le maire.

Fin des avis publics dans les journaux

La Municipalité n’aura plus besoin de publier ses avis publics dans les journaux papier. Ils seront toutefois publiés sur le site web de la Municipalité et affichés devant l’hôtel de ville. Cette nouvelle mesure exclut cependant les appels d’offre.

« L’an dernier, cela représentait environ 20 000 $ de coûts en affichage dans les journaux de nos avis publics. Il est bien certain que nous allons cependant continuer à supporter notre presse régionale. Vous savez que la presse régionale en arrache partout au Québec. Mais ce sera d’autres formes de publicités et de promotions que nous allons faire dans les journaux », a souligné M. Nadon.

Taxe au développement

Le conseil a adopté l’imposition d’une contribution destinée à financer en tout ou en partie les dépenses liées à l’ajout, l’agrandissement ou la modification d’infrastructures ou d’équipements municipaux. Simplement, il s’agit d’une « taxe au développement », a précisé le maire. Celle-ci sera de 2 500 $ à 5 000 $ par nouveau logement bâti. Les fonds serviront à la construction éventuelle d’une nouvelle usine d’épuration des eaux, a-t-on indiqué.

Par ailleurs, le conseil a adopté une Politique de raccordements à l’égout en fonction de la capacité résiduelle établie entre Piedmont et Saint-Sauveur. « Selon les ingénieurs, il reste à peu près 1 000 propriétés qui peuvent se brancher [à l’usine d’épuration]. Sur les 1 000, on doit les diviser avec Saint-Sauveur. Donc il en este à peu près 447 pour Piedmont », a détaillé le maire. « Il faut prévoir quels projets pourront s’en prévaloir en attendant le projet de construction d’une nouvelle usine d’épuration ou son agrandissement. »

Activités de Noël

La guignolée aura lieu ce samedi, 9 décembre. Il y aura deux barrages routiers, au coin des chemins Avila et Louis-Dufour, ainsi que près de la gare sur le chemin de la Montagne. Il sera aussi possible d’apporter ses victuailles à l’hôtel de ville durant la journée. Cette année, un service additionnel est offert : la Municipalité peut passer chez vous prendre vos victuailles. Il faut cependant le faire savoir d’avance, en écrivant au info@piedmont.ca.

Le 16 décembre à 11 h, le père Noël arrivera en hélicoptère aux glissades sur tubes. L’événement est gratuit pour les 12 ans et mois, et moitié prix pour les plus de 12 ans. Pour y assister, il faut aller chercher des billets à l’hôtel de ville.

Inondations sur le chemin Hervé

Un citoyen a questionné le conseil à savoir si des progrès avaient été faits pour régler le problème des inondations sur le chemin Hervé. « On a beaucoup de difficulté à entreprendre des pourparlers avec le MTQ », a répété le maire. « On a tenu plusieurs réunions qui n’ont pas fait avancer le dossier et qui étaient complètement inutiles. On ne veut plus tenir ce genre de réunion. »

Comme elle n’avait pas de réponse de la Direction générale des Laurentides-Lanaudière, la Municipalité est donc passée par Québec directement. « Quelque temps après, M. Beaudet [le directeur général des Laurentides-Lanaudière] m’a rappelé. On a une rencontre cette semaine. Il vient ici d’ailleurs », s’est réjoui le maire. Il a cependant établi clairement qu’il souhaitait y faire avancer le dossier. « On le rencontre. On veut faire aboutir ce dossier-là. On veut un engagement de la part du MTQ. »

Transport actif

La Municipalité travaille sur un lien de transport actif entre le parc Sinaï-Constantineau (parc du chemin du Pont) et le chemin des Cormiers. « C’est un des quelques tronçons qu’on a en tête » pour améliorer le transport actif, a indiqué le maire. Pour cela, un aménagement pour traverser la route 117 et connecter l’ouest à l’est de la municipalité sera nécessaire. Un tunnel ou un simple feu de circulation sont envisagés. « Il faut regarder la faisabilité de tout ça », a expliqué M. Nadon.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *