|

Propagation limitée du coronavirus à l’école secondaire École Augustin-Norbert-Morin

Par Luc Robert - Initiative de journalisme local

La collaboration entre les autorités scolaires et la direction de la Santé publique a permis de limiter les dégâts de propagation de la covid-19, à l’école secondaire A.-N. Morin de Sainte-Adèle, où un total de 12 personnes ont été déclarées positives, en date du lundi 19 octobre.

On dénombre officiellement neuf cas d’élèves infectés, de même que trois membres du personnel. Trente-quatre élèves passagers d’autobus scolaires ont aussi été placés en isolement préventif.

« Nous demeurons vigilants. Un mot d’encouragement a été envoyé à tous les membres du Centre de services scolaire des Laurentides (CSSL). Un rappel sanitaire était de mise. C’est avec des efforts collectifs comme ceux déployés à Sainte-Adèle et à Sainte-Agathe que nous y parviendrons. En date de lundi, 9 élèves infectés sur 1103 au total, ainsi que 3 membres du personnel sur 130, à l’école A.-N. Morin, ce n’est pas parfait, mais en travaillant en collégialité avec la Santé publique, nous offrons un service efficace », a commenté M. Sébastien Tardif, directeur-général du CSSL.

Par ailleurs, à la Polylavente des Monts, le dirigeant a ajouté que la situation s’est résorbée, après quelques cas enregistrés.

« Quant on se compare à d’autres centres de services, nous sommes en meilleure posture. Au printemps dernier, nous n’avions pas de boule de cristal pour savoir quand cela surviendrait et comment réagir. Là, nous avons un protocole d’urgence, préparé à l’avance, qui ne laisse rien au hasard. Nous avons préparé des vidéos pour les jeunes et faites par eux. Même nos athlètes ont mis la main à la pâte pour sensibiliser les irréductibles », a-t-il ajouté.

Ainsi, la skieuse émérite Alice Marchessault est mise en vedette dans une vidéo de prévention et d’encouragements:

Les autorités ont aussi les moyens de procéder à des mesures rapides de confinement.

« Pour les jeunes ayant peut-être été en contact avec d’autres étudiants positifs, nous avons procédé au basculement rapide de trois groupes (classes) en enseignement à distance, par prévention. Également, les 34 jeunes provenant de 7 circuits d’autobus scolaires ont été placés en isolement préventif. Mieux vaut prévenir. »

« Nous avons aussi ajouté à l’interne du personnel à la conciergerie, afin de désinfecter les lieux plus souvent. Même principe à la surveillance des élèves, où ils sont plus nombreux à leur rappeler et à vérifier les consignes. »

Périmètre extérieur

Les dirigeants du Centre de services scolaire des Laurentides demandent aux parents de surveiller leur progéniture, hors des limites des écoles.

« La plus grande proximité des jeunes, au niveau des écoles secondaires, est souvent remarquée à l’extérieur du périmètre des institutions scolaires. Il se produit un certain relâchement, dès le stationnement franchis vers l’extérieur. On demande un effort collectif à toute la communauté étudiante, pour se mobiliser et garder leurs distances. Les ados se sentent souvent invincibles. De même, à l’extérieur de nos périmètres, nous demandons aux parents de sensibiliser à nouveau leurs enfants. » a-t-il conclu.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.