Qu’avez-vous à offrir aux familles et résidents?

Qu’avez-vous à offrir aux familles et résidents?
Actualité

LETTRE OUVERTE

Un trou noir, un accueil froid, un manque de motivation et   Bde croyance pendant 27 ans. Et là, en 2015, la MRC nous offre de multiples scénarios dont plusieurs facteurs produisent une tension populaire.

Ola M. le Préfet! Pourquoi adoptez-vous un comportement enfantin à l’approche de l’Halloween tout en essayant d’envoûter les contribuables sans comparaison valable entre les vrais coûts et les risques d’un PPP comparativement à la gestion municipale?

M. Garnier, le silence est-il votre refuge?

Pas nous, car nous tenons à établir une dynamique avec l’enceinte politique tout en bonne conscience d’obtenir le meilleur projet pour toutes les familles de la MRC pour y construire un projet d’avenir, tout en favorisant la migration de nouvelles familles.

Qu’il n’en déplaise à la mairesse de Saint-Adolphe-d’Howard, qui laisse croire à la venue d’une dictature par notre approche populaire, qu’elle sache que dans les scénarios proposés comme celui d’un PPP, la démarche des payeurs de taxes passe par l’introspection du projet qui est le contraire du pouvoir souverain!

La transparence doit passer par la diffusion de l’étude de faisabilité du 9 septembre 2014, qui est l’assise de certaines distorsions entre les demandes de subventions. Vos décisions politiques sont prises sur la foi d’opinions et non pas sur des données empiriques étayant une analyse de vos devoirs.

Voici un exemple bien simple de transparence. Un terrain extérieur avec une surface synthétique qui servira à la pratique sportive, dont le soccer et football, coûtera environ 2 millions de dollars, n’est-ce pas?

Rien n’est gratuit même si la commission scolaire, une fois le terrain acquis, signe un bail de 99 ans avec la MRC.

C’est avant l’engagement qu’il faut que tous les acteurs connaissent le plan de match et non après! Donc, à vous de nous montrer vos devoirs qui favorisent les scénarios proposés.

Soyons francs M. Garnier, la subvention de Saint-Sauveur est le fondement principal qui a fait naître l’appui des 10 maires des municipalités. Point final.

Maintenant que nous savons que la terre promise pour y construire le complexe aquatique découle d’une entente entre un privé de Sainte-Adèle qui va céder son terrain et la commission scolaire, essayons de comprendre si ce site est bien approprié pour la construction.

Un des entrepreneurs consultés par la MRC pour y construire un aréna en PPP est catégorique et nous informe par le biais du Journal des Pays-d’en-Haut que la terre d’accueil et promise ne favorise pas un tel investissement.

Pourquoi engloutir l’argent des contribuables dans un cul-de-sac, sans axe routier?

Qui va payer les coûts de dépassements?

Quelle est la responsabilité des acteurs en cas de difficulté?

Qui va payer les infrastructures pour raccorder les services publics?

Dans l’étude de faisabilité existe-t-il une étude de sol? Car le site choisi favorise la présence de roche et roc. Qui va payer les coûts supplémentaires?

À combien se situe la valeur d’échange du terrain de Sainte-Adèle?

Un tel projet est incontournable avec toutes ses infrastructures sportives appartenant au domaine municipal, car l’assiette fiscale grandit et les revenus se mettent à grandir.

Attendu que les scénarios proposés ne sont pas appuyés par un travail colossal et que là la MRC tente de nous alarmer en disant que ce projet est le meilleur que nous pouvons obtenir dans le contexte actuel!

Attendu que l’argent des contribuables doit être investi et servir la communauté à long terme tout en répondant à toutes les générations et non pas simplement servir de tremplin politique pour nous dire au revoir!

Tria-G-Nord Laurentides demande :

Qu’un débat public prenne place avec tous les acteurs principaux!

Que nos élus de la MRC mettent un frein pour explorer et soumettre un projet qui sera équitable pour la communauté et non pas juste de faire un projet décousu!

Que la ministre St-Pierre mette un frein à votre demande de transfert de la subvention de 3,3 millions de dollars entre la Ville de Saint-Sauveur et la MRC.

Que la ministre St-Pierre fasse preuve de bonne conscience collective à l’égard de notre communauté orpheline depuis 27 ans, en nous donnant un deuxième souffle!

Vu que notre vertu comme contribuables est la patience, pourquoi ne pas en faire un vrai projet collectif et durable qui ne passe par le profit monétaire ni politique?

Alain Daviault, Tria-G-Nord Laurentides

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X