Archives : Nordy - Sébastien Fleurant
|

Sainte-Adèle : Le compte de taxes moins élevé que prévu

Par Simon Cordeau

Le compte de taxes de certains citoyens de Sainte-Adèle sera moins élevé que prévu, a-t-on indiqué lors de la séance du conseil municipal de lundi, 15 janvier. « On a constaté que dans nos systèmes, les données du nouveau rôle d’évaluation n’avaient pas été actualisées à 100 %. C’est pourquoi nous vous présentons les éléments qui ont un impact positif sur le compte de taxes », a expliqué la mairesse, Michèle Lalonde.

Cette erreur concerne précisément l’égout et l’aqueduc. « En entrant un nouveau rôle, ça vient vraiment diminuer les taux », a détaillé la directrice générale, Sophie Charpentier. Pour une maison d’une valeur moyenne de 496 458 $, le tarif de l’égout diminue de 53,37 $ (plutôt qu’augmenter de 186,96 $). Le service à la dette pour l’aqueduc augmente de 15,49 $ (plutôt que de 127 $), et celui de l’égout, de 9,42 $ (plutôt que de 69,99 $).

Entretien des infrastructures

« Le conseil veut se doter d’un plan directeur qui permettra de faire l’évaluation de l’état du réseau d’égout et d’aqueduc, afin de s’assurer d’un entretien adéquat. […] On a constaté que souvent, on fait des investissements, puis on n’entretient pas nos actifs, qui perdent évidemment de la valeur », a souligné la mairesse. Elle a donné en exemple des bris majeurs en 2023 qui ont engendré des « coûts importants » de 190 000 $. Avec ce Plan de gestion des actifs en eau, adopté lors de la séance, la mairesse espère qu’éventuellement, les cols bleus de la ville travaillent à entretenir les infrastructures plutôt qu’à gérer des urgences.

Rémunération des élus

La rémunération des conseillers municipaux passe de 16 742 $ à 24 110 $ par année, soit une augmentation de 44 %. « Ce n’est pas une augmentation : c’est un ajustement », avait précisé la mairesse lors de la séance du 18 décembre. La rémunération est basée sur des « villes comparables » en termes de population, de richesse foncière et de budget selon l’UMQ, a expliqué Mme Lalonde.

« Si on veut dans l’avenir avoir des gens de qualité qui se présentent au conseil et qu’on veut plus de participation, il faut arriver avec des sommes raisonnables. J’ai fait un calcul rapide. Les conseillers mettent au moins une vingtaine d’heures par semaine dans la municipalité. […] Ça donne en bas du salaire minimum », a-t-elle ajouté.

En vrac

Il y a un poste vacant sur le Comité consultatif en urbanisme (CCU). Les citoyens intéressés à mettre leurs compétences au service de la ville sont invités à postuler. Les réunions du CCU se font en virtuel le premier mardi du mois, de 16 h à 18 h environ.

Le conseil accorde une subvention de 83 000 $ à Plein Air Sainte-Adèle (PASA) pour 2024. Elle servira principalement au traçage de sentiers de ski de fond et de vélo de montagne.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *